jeudi, octobre 22, 2020
Accueil Actualités Justice Affaire Merveille Bazonzila : ouverture d'une enquête judicaire

Affaire Merveille Bazonzila : ouverture d’une enquête judicaire

-

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Madingou près la Cour d’appel de Dolisie, Roussel Casimir Makaya a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire, suite au décès de Merveille Bazonzela. Une jeune fille décédée la semaine dernière suite à une bavure policière à Nkayi, dans le département de la Bouenza.

Le Parquet de la République de Madingou a rendu public une déclaration, ce lundi 5 octobre 2020, faisant suite au décès de Merveille Bazonzela. 

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Madingou près la Cour d’appel de Dolisie, Roussel Casimir Makaya a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire concernant l’affaire Merveille Bazonzela. Une enquête diligentée par les services départementaux de la police judiciaire de la Bouenza (SPJB) est actuellement en cours.

« Les agents de l’ordre soupçonnés d’avoir porté des coups et faits des blessures qui auraient entraîné la mort de mademoiselle Bazonzela Bouana Merveille sont actuellement gardés dans les locaux disciplinaires et sont mis à la disposition de la justice. Une information judiciaire a été ouverte devant le magistrat instructeur du tribunal de grande instance de Madingou qui sans désemparer, a commencé son instruction. », a déclaré Roussel Casimir Makaya.

Sur réquisition du Parquet de Madingou, le service d’hygiène de la Bouenza a procédé à l’examen externe du corps de la victime pour déterminer l’origine de sa mort. Le rapport de cette enquête sera  versé au dossier de la procédure, a précisé le procureur de la République.

Poursuivant son propos, Roussel Casimir Makaya a indiqué que les ayants droit de la victime, les différents témoins et les agents de l’ordre concernés seront auditionnés par la justice.  

Merveille Bazonzela est une jeune commerçante à Nkayi qui avait succombé à ses blessures suite à une altercation avec les forces de l’ordre pour non respect du port du masque de protection en milieu public. Sa mort avait suscité des agitations au sein de la communauté.

Articles Populaires