lundi, septembre 27, 2021
AccueilEconomieVers une réouverture prochaine des frontières ?

Vers une réouverture prochaine des frontières ?

-

La Commission de la prise en charge des malades du Covid-19 a mis à jour, le 9  juin dernier son dispositif de contrôle des passagers en provenance de l’étranger au débarquement (avion, mer, fleuve, route). Une nouvelle mécanique adoptée dans un contexte de réflexion politique mondiale sur l’éventualité d’une réouverture des frontières.

Le comité de prise en charge des cas Covid-19 dirigé par le professeur Alexis Elira Dokekias a mis à jour son dispositif d’accueil des passagers en provenance de l’étranger. Il consiste à placer en quarantaine tout passager provenant de l’extérieur quel que soient les résultats des dépistages qui doivent être réalisés dans l’intervalle des 72 heures précédant l’embarquement.  

D’autres mesures accompagnent cette disposition, comme :

  1. la quatorzaine sur site hôtelier (chambre, appartement, etc.);
  2. l’examen clinique médical par Médecin;
  3. les prélèvements obéissant aux conditions fixées par la surveillance sentinelle (à réaliser entre le 2ème et le 7ème jour après le débarquement);
  4. la prise en charge pour traitement immédiat en cas de dépistage positif par PCR;
  5. l’enquête des contacts de l’avion, du bureau y compris équipage et procédures d’alerts;
  6. la délivrance de certificat provisoire de non contagionnée établi en l’absence des signes d’alarmes et une confirmation d’une PCR négative (par Médecin);
  7. la poursuite du confinement à domicile si nécessaire après le 15ème jour du débarquement;
  8. l’assistance psychologique.

Le comité affirme se réserver le droit de modification de ce dispositif en fonction de l’évolution de la situation et des mesures gouvernementales. 

Bien que les autorités n’aient pas encore annoncé une position officielle sur une éventuelle réouverture de nos points d’entrée, cette mise à jour des directives sur le contrôle des passagers en provenance de l’étranger au débarquement laisse envisager cette possibilité. 

Autre hypothèse, ces mesures pourraient se limiter aux vols dérogatoires sollicités par certaines compagnies aériennes qui telles qu’Air France ou Ethiopian Airlines, qui ont réaménagé leur dispositif d’accueil et de gestion à bord des passagers. Ces compagnies se disent prêtes à reprendre les airs et assurer des vols garantissant la protection des passagers contre la propagation du virus.

Certaines agences de voyage locales ont d’ores et déjà repris la vente de billets pour la période de juillet, avec bon espoir de voir le trafic repartir le mois prochain au plus tard.

Articles Populaires