dimanche, septembre 26, 2021
AccueilInternationalUn autre ministre de la RDC traduit en justice

Un autre ministre de la RDC traduit en justice

-

Pépin Guillaume Manjolo, ancien ministre de la Coopération internationale de la République démocratique du Congo (RDC) a été auditionné, en début de semaine par la Police Judiciaire. Il est le deuxième ministre mis en examen par la justice congolaise en moins de deux semaines. 

La police judiciaire du Parquet de Grande Instance près la Cour de Cassation a auditionné Pépin Guillaume Manjolo, ancien ministre de la Coopération internationale de la République Démocratique du Congo (RDC). 

Son audition a porté sur des faits de détournement présumé de frais de fonctionnement de son ministère, qui lui sont reprochés, selon l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), 

Le ministre sortant a été placé en garde à vue, depuis le 10 mai 2021 en attendant que la justice décide de son sort. 

« Pépin Guillaume Manjolo a déjà passé deux nuits au cachot de la Police judiciaire des Parquets. Ce dernier sera mis à la disposition du Procureur général près la Cour de Cassation aujourd’hui, mercredi 12 mai dans l’après-midi », a déclaré l’Inspecteur en Chef du Parquet général près la Cour de Cassation, Benz Mutombo

♦ Lire aussi : Arrestation du ministre sortant de l’Enseignement de la RDC à Brazzaville.

Pépin Guillaume Manjolo est membre du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila. Il est le deuxième ministre de la RDC à être mise en cause par la justice en l’espace de 12 jours. Avant lui, Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement, avait été condamné à trois ans de prison le 29 avril dernier pour malversation financière.  

Articles Populaires