AccueilSociétéSuspension de la grève au CHU de Brazzaville

Suspension de la grève au CHU de Brazzaville

-

Les employés du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) ont annoncé la reprise du service après une grève générale illimitée déclenchée le 10 mai dernier. Selon l’intersyndicale des travailleurs de ce centre, cette annonce est consécutive à la suite favorable donnée par le gouvernement à une partie des revendications des syndicats. 

Près de trois semaines après son lancement, la grève générale illimitée au CHU de Brazzaville a été suspendue ce 27 mai lors d’une assemblée générale des agents de cet hôpital. 

L’annonce a été faite par les grévistes avant d’être relayée par la direction générale. La direction générale tient à informer la population qu’à l’issue d’une assemblée générale tenue ce 27 mai dans l’auditorium, les travailleurs du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville ont décidé de suspendre la grève qu’ils observent depuis le lundi 10 mai 2021”, a indiqué Denis Bernard Raiche, directeur général du CHU de Brazzaville.  

En effet, les requêtes formulées par les manifestants auprès du gouvernement ont en partie abouti. Le paiement des deux (02) mois d’arriérés de salaires réclamés par les salariés a été effectué ; un échéancier d’apurement de trois (03) mois restants, lui aussi revendiqué, est en cours de traitement, ont souligné les travailleurs et la direction.

La direction s’est réjouie du retour au fonctionnement normal du CHU de Brazzaville. Elle a également salué les efforts consentis par l’exécutif pour la résolution de cette crise sociale.

Au-delà de cette avancée, l’intersyndicale s’est montrée réservée et prudente pour l’avenir. Elle a posé ses conditions aux autorités gouvernementales, elle souhaite notamment l’amélioration des conditions sociales et de travail des agents. 

L’exécutif dispose d’un délai de 15 jours partant du 27 mai pour donner satisfaction totale sans quoi, les agents du CHU de Brazzaville se réuniront une nouvelle fois en assemblée générale, pour décider collectivement de la suite à donner à cette situation.  

Les travailleurs du CHU de Brazzaville ont par ailleurs « relevé avec effarement, les menaces et intimidations de la direction générale à l’endroit de certains d’entre eux, pour cause de grève » pendant les manifestations, renseigne la déclaration de l’assemblée générale.

Articles Populaires