Accueil Economie Sécurité et sûreté avant la réouverture des frontières

Sécurité et sûreté avant la réouverture des frontières

-

La réouverture des frontières était le sujet principal qui a animé la table des débats lors de la première session du Comité national de sûreté de l’aviation civile (Cnsac) présidé par la ministre en charge des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, ce mardi 21 juillet 2020 dans la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères.

Il était question pour les membres de ce comité d’évaluer les conditions de reprise des vols commerciaux internationaux avant la réouverture des frontières.

La ministre des transports a tenu à appeler les membres du Comité national de sûreté de l’aviation civile à plus de vigilance afin de garantir la sécurité et la sûreté à la réouverture des frontières aériennes.

Elle a notamment mis l’accent sur les dispositions qui devront être prises pour diminuer les risques de propagation de la pandémie de Covid-19 avant la reprise du trafic aérien lors de cette réouverture.

« L’urgence réside dans l’aptitude à déboucher sur des mesures devant s’appliquer aux passagers en particulier, aux personnels exploitants privés, aux administrations publiques évoluant sur les plateformes aéroportuaires et aux usagers en général. », a renchéri la ministre.

Plusieurs mesures conjointes ont été prises par les ministères de l’Intérieur, des Transports et de la Santé pour le nettoyage et la désinfection de l’aérogare à l’accès à la gestion des passagers suspects et non-suspects.

Articles Populaires