mercredi, octobre 27, 2021
AccueilSociétéRemue-ménage à la Direction des Examens et Concours

Remue-ménage à la Direction des Examens et Concours

-

Le retrait de diplômes à la Direction des Examens et Concours (DEC) est vite passé d’une simple formalité à un véritable casse-tête ces dernières semaines. Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre sur place et d’assister au brouhaha soutenu qui rythment les journées de cette administration. 

En cette période où les candidats aux différents examens et concours se mobilisent pour le retrait des diplômes exigés pour la constitution de leurs dossiers, les couloirs de l’administration ne désemplissent pas. 

Pourtant la tension et les visages fermés laissent transparaître un malaise. En effet, une note placardée dans l’enceinte de la DEC avise ses utilisateurs sur le contenu attendu de leur dossier pour obtenir leur diplôme. Une liste de documents à fournir jugée pléthorique accompagnée de frais de dossier compris entre 2000 et 3000 francs CFA. 

Des montants jugés injustifiés par certains élèves qui n’ont pas hésité à exprimer leur mécontentement « Au congo il est maintenant difficile d’étudier, la Direction des Examens et Concours décide un matin de nous demander de l’argent pour le retrait des diplômes » dénonce un élève de terminale A au lycée Chaminade. 

Une décision qui ne provient en réalité pas de la DEC, mais une application pure et simple de la loi de finances pour l’année 2018, relative à la suppression de la gratuité aux examens d’Etat et concours. Elle stipule que « les frais de déclaration et de délivrance des titres d’admission ont été reinstaurés. » Aucune annotation n’en faisait mention sur la note de la DEC.

Quoi qu’il en soit, la pilule ne passe pas, et ne laisse pas indifférents les parents d’élèves. « les prix fixés sont exorbitants » laisse entendre un parent d’élève exaspéré par le non respect des délais de retrait ainsi que le manque d’accueil, d’orientation débouchant souvent sur des disputes entre demandeurs et administrateurs.  

Bien vrai que nul n’est sensé ignoré la loi, il serait tout de même judicieux pour les administrations d’adopter une démarche pédagogique visant à expliquer aux utilisateurs l’origine des modifications qu’elles entreprennent et ainsi éviter un processus aussi long et chaotique qu’à la DEC.

Articles Populaires