vendredi, décembre 9, 2022
AccueilSociétéPrimature : « Nulle part il est écrit que le gouvernement tournera...

Primature : « Nulle part il est écrit que le gouvernement tournera la page des arriérés de bourse »

-

Le gouvernement de la République veut mettre fin à la « polémique » autour du paiement des arriérés de bourse des étudiants de l’Université Marien Ngouabi. La Primature s’est voulue rassurante à ce sujet indiquant que les dispositions ont été prises pour « régulariser progressivement » cette situation. 

Ce lundi 21 novembre, l’exécutif par le truchement de la Primature est revenu sur l’interprétation malencontreuse de la communication du Premier ministre Anatole Collinet Makosso relative au paiement de la bourse des étudiants de l’Université Marien Ngouabi.

Cette sortie de la Primature s’inscrit dans la perspective d’apaiser les étudiants sur la situation de la bourse, et de faire une mise au point sur la communication du chef du gouvernement lors de la séance des Questions orales au gouvernement le 17 novembre dernier à l’Assemblée nationale, qui a créé une « polémique » au sein des étudiants. 

« Il sied de souligner que le retard de paiement des années de bourses, les efforts actuels profitent plus aux étudiants qui ont déjà terminé leurs cursus, alors qu’ils devraient contribuer à soutenir ceux qui sont encore actifs », à en croire le Département communication et relations avec les médias de la Primature. 

♦Lire aussi : Assemblée nationale : le gouvernement interpellé sur l’insécurité grandissante au Congo

Face à cette situation, l’Etat congolais a été contraint de prendre des mesures drastiques, explique la Primature en citant Anatole Collinet Makosso. 

« Ainsi, pour régulariser cette situation, le gouvernement a pris les mesures suivantes : 

  • Procéder à l’enrôlement des étudiants pour la campagne des bourses 2022-2023 de telle manière que la bourse de cette année académique soit attribuée et payée dès la fin du mois de mars 2023 ; 
  • Les arriérés de bourses feront l’objet d’un traitement spécial par les services du ministère en charge de l’Enseignement supérieur et ceux du ministère de l’Economie et des finances  », a rapporté la Primature.

Le gouvernement rassure les étudiants que tous les arriérés de bourse vont être traités au fur et à mesure. 

« Nulle part il est écrit que le gouvernement tournera la page des arriérés de bourse », a déclaré la Primature avant d’ajouter : « la bourse de tous les étudiants sera payée selon les degrés d’urgence, et la file d’attente des priorités. Les tensions de trésorerie n’étant pas encore derrière nous, priorité donc à nos étudiants inscrits actuellement. »

Sur ce, le gouvernement a invité les étudiants, dit-il, « les plus anciens », à la patience et à la retenue. 

« Que les étudiants ne cèdent ni à la manipulation ni au fatalisme, la bourse est maintenue et le traitement des arriérés de 2018 est en cours. Le gouvernement est à la manœuvre », a souligné la Primature. 

Suite à la polémique autour de la situation de bourse, des perturbations ont été observées hier dans tous les établissements de l’Université Marien Ngouabi.

Les étudiants réclamaient le paiement chronologique de leurs arriérés de bourse montrant leur désapprobation à la communication du Premier ministre devant les parlementaires la semaine dernière.  

Articles Populaires