mercredi, octobre 5, 2022
AccueilSociétéPointe-Noire : Siafoumou bientôt doté d'un lycée général public

Pointe-Noire : Siafoumou bientôt doté d’un lycée général public

-

Le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, général, Jean-Luc Mouthou, a posé la première pierre de construction d’un lycée à Siafoumou, dans le 5e arrondissement Mongo-Mpoukou, à Pointe-Noire, ce vendredi 26 août. 

Alexandre Honoré Paka et Jean François Kando, respectivement préfet du département de Pointe-Noire et maire de la ville océane ont participé ce vendredi 26 août à la cérémonie de la pose de la première pierre pour la construction d’un nouveau lycée général dans cette localité. 

Cet établissement public sera érigé sur un terrain de 230 ㎡ dans l’enceinte de l’école primaire publique de Siafoumou, dans le 5e arrondissement Mongo-Mpoukou.

Ce futur lycée sera doté d’un bâtiment R+1 et R+2 abritant de salles de classes, un laboratoire, un bloc administratif et pédagogique et un bloc réservé au logement du personnel entre autres.

La mise en service de ce lycée de proximité contribuera à résoudre la problématique des effectifs pléthoriques mais aussi les problèmes de logistique auxquels font face les lycéens de cet arrondissement.

L’administrateur maire de Mongo-Mpoukou, Apollinaire Molebe, s’est réjoui du lancement officiel des travaux de ce lycée. 

« C’est pour nous une grande joie, un soulagement pour les parents et les apprenants surtout pour ces derniers qui parcouraient de longues distances vers les lycées Victor Augagneur, PointeNoire II, Trois Glorieuses, etc. En réalisant cet acte très essentiel, vous nous apporter une solution louable au chapelet des doléances de nos populations recueillies lors de nos descentes dans les quartiers », s’est exprimé Apollinaire Moulebe. 

♦Lire aussi : Le lycée de Vindoulou accueille ses premiers élèves

Pour sa part, le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, général, Jean-Luc Mouthou, est revenu sur le bien fondé de ce projet. 

« Au quartier Siafoumou, le besoin était à la fois vital et crucial, parce que la jeunesse de ce quartier attendait longtemps ce bijou », atil déclaré. 

Mongo-Mpoukou était jusque-là, la seule des six circonscriptions de la ville ne bénéficiant pas d’un lycée public, a rappelé Apollinaire Moulebe.  

Les travaux de construction de ce lycée s’effectueront sur une durée de douze mois. Ils seront exécutés par la société Groupe Synergie du Congo.

Articles Populaires