mercredi, juillet 6, 2022
AccueilEconomiePénurie de carburants : la situation serait « résorbée » en 15...

Pénurie de carburants : la situation serait « résorbée » en 15 jours selon Bruno Itoua

-

Le ministre des Hydrocarbures, Bruno Jean Richard Itoua a annoncé, ce lundi 30 mai, la sortie imminente de crise concernant la rareté des produits pétroliers observés sur le sol congolais. Des dispositions nécessaires y relatives ont été prises, a-t-il assuré. 

Les compagnies de distribution des hydrocarbures telles que Total Energie, X-Oil et la société Africa oil & Gas Corporation (AOGC) ont eu une séance de travail avec le ministre des Hydrocarbures, Bruno Jean Richard Itoua, ce début de semaine, à Brazzaville. 

Dans son intervention, le ministre est revenu sur les pénuries récurrentes de carburant observée dans le pays notamment à Brazzaville et Pointe-Noire, où il est observé des « tensions fortes » sur le gazole, a-t-il indiqué.

Bruno Jean Richard Itoua s’est voulu rassurant indiquant que des mesures sont en train d’être prises en vue d’une issue favorable. 

« Nous avons mis en place un comité de crise qui se réunit de façon régulière. Nous pensions qu’en 15 jours nous pouvions résorber la situation de crise, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de files d’attente, que nous ayons de stocks pour tous les produits et que nous ayons quelques jours d’autonomie », a-t-il déclaré.

♦Lire aussi : Pénurie de carburant : Bruno Itoua alerte sur la probable fermeture de « quelques » usines

Le ministre a aussi relevé les causes de cette pénurie expliquant que cette situation n’est pas « propre au Congo ». Selon lui, le marché mondial de pétrole a été bouleversé par la crise ukrainienne. 

« Aujourd’hui nous avons très clairement de grandes difficultés à trouver des produits, notamment le gazole. Il est raréfié à cause de la menace de l’embargo sur le pétrole russe. Le reflex des traders bien souvent, est de stocker, de s’approvisionner pour avoir de la réserve si jamais l’embargo pouvait emmener à la réfaction des produits. Et donc, dès l’instant où tout le monde se met à stocker, il n’y a plus de produits pétroliers sur le marché », a expliqué Bruno Jean Richard Itoua.

Cependant, le ministre a garanti que notre pays dispose de stocks nécessaires d’essence et carburants des avions. 

« Nous avons un certain confort en ce qui concerne le supercarburant. Nous ne devrions pas avoir la moindre file d’attente en ce qui concerne le supercarburant pendant quelque temps », a déclaré Bruno Jean Richard Itoua.

Bruno Jean Richard Itoua a par ailleurs fustigé le racket des automobilistes et l’augmentation du prix de carburants en cette période dans les plusieurs stations-service. 

Il a appelé les responsables de ces établissements à mettre un terme à ces pratiques, faute de quoi son département ministériel prendra des mesures drastiques. 

Articles Populaires