vendredi, décembre 9, 2022
AccueilSociétéLes véhicules polluants sont interdits de circuler au Congo

Les véhicules polluants sont interdits de circuler au Congo

-

Les voitures personnelles, les transports en commun, les poids lourds et autres types de véhicules polluants ne pourront plus circuler en République du Congo. C’est ce qu’a annoncé ce 22 septembre la ministre de l’Environnement, du développement durable et du bassin du Congo, Arlette Soudan Nonault. 

Ce 22 septembre, le ministère de l’Environnement, du développement durable et du bassin du Congo a rendu publique une note relative à la lutte antipollution avec à la clé un durcissement des restrictions de circulation des véhicules polluants. 

Cette mesure fait état de l’interdiction sur toute l’étendue du territoire national de l’utilisation des véhicules et tout autre engin qui émet des fumées et des gaz toxiques susceptibles d’« incommoder la population » et « nuire à la santé » et à l’environnement. 

Par conséquent, sont soumis aux « contrôles périodiques obligatoires » de l’Administration, les moteurs de véhicules automobiles, les appareils et équipements des installations à combustion fixes ou mobiles, indique la correspondance.

Au travers de cette déclaration, la ministre en charge de l’Environnement, Arlette Soudan Nonault entend « réduire les émissions de gaz à effet de serre pour ralentir le réchauffement climatique et améliorer la qualité de l’air. » 

♦Lire aussi : Les préfets appelés à faire appliquer la loi interdisant les nuisances sonores

En effet, il a été constaté que la circulation des véhicules automobiles de seconde main au Congo est « de plus en plus exponentielle. » Ce qui n’est pas sans conséquences sur la population et l’atmosphère.  

« Les gaz d’échappement de ces véhicules sont un cocktail de polluants dangereux qui détruit la qualité de l’air, et causent de graves problèmes respiratoires et une résistance moindre aux infections respiratoires », explique Arlette Soudan Nonault. 

Les collectivités locales ont été chargées de faire respecter la présente mesure qui a un effet « immédiat ».

Articles Populaires