Accueil Société Les transports en commun sous la menace d'une nouvelle suspension

Les transports en commun sous la menace d’une nouvelle suspension

-

Aimé Wilfrid Bininga, ministre de la justice, a lors de son intervention au Parlement, alerté sur une possible nouvelle suspension des transports en commun au regard du non respect des mesures barrières et de distanciation sociale.

L’incivisme des transporteurs en commun a été pointé du doigt lors des travaux de la 6ème session extraordinaire du Sénat. Le ministre de la Justice a déploré le non respect des mesures qui font que cette activité pourrait représenter un canal de transmission de la maladie.

Aimé Wilfrid Bininga a lancé un ultimatum aux professionnels du secteur, selon lui, le gouvernement pourrait à nouveau « interdire l’activité des transporteurs en commun au cas où ils représenteraient un danger pour les personnes qui empruntent ces moyens de transport ».

Une annonce qui fait redouter un retour au transport assuré, uniquement, par la société de transport public urbain (STPU), comme ce fut le cas en période de confinement. Un dispositif qui avait peu convaincu au regard des irrégularités observées dans la fréquence et la couverture du service.

Le 16 mai dernier, le Premier Ministre Clément Mouamba avertissait, les pouvoirs publics se réservent le droit de revenir sur certaines de leurs decisions si les mesures édictées n’étaient pas respectées lors du déconfinement.

Pour l’heure, les transporteurs, continuent d’essuyer des critiques de toutes parts, ils font notamment l’objet de critiques de la part des consommateurs qui dénoncent le morcellement des trajets et l’augmentation du prix de transport par les chauffeurs.

Un phénomène très répandu depuis la reprise de leurs activités en réponse à la limitation du nombre de passagers imposée par le plan de déconfinement.

Articles Populaires