dimanche, septembre 26, 2021
AccueilSociétéLes forces de l'ordre mettent la main sur les tenanciers de boîtes...

Les forces de l’ordre mettent la main sur les tenanciers de boîtes de nuit ouvertes

-

Des agents de police ont procédé ce week-end à l’arrestation des tenanciers de boîtes de nuit opérationnelles à Brazzaville pour avoir violé l’interdiction d’ouverture relative aux mesures de lutte contre la propagation du Covid-19. 

Les indélicats ont été surpris en flagrant délit cette fin de semaine, à Brazzaville, par l’unité de police, le Groupe de Répression du Banditisme (GRB), emmenée par le lieutenant de police, Romuald Manounou.

Ils leur est reproché d’avoir ouvert de manière illégale leurs établissements, pourtant officiellement interdits d’activité pour des raisons sanitaires.

Ces lieux de loisirs sont réputés pour être des « véritables foyers de contagion » du fait de la promiscuité et du « relâchement total » dans le respect des gestes barrières qui y règne, affirment les autorités . 

Ils sont de ce fait fermés jusqu’à nouvel ordre, depuis le 19 mars dernier. 

Ne respectant pas les directives édictées par les autorités gouvernementales dans la lutte contre le covid-19, les responsables de ces espaces seront présentés devant le procureur de la République pour répondre de leurs actes. Les boîtes de nuit ont quant à elles été fermées.

Cette opération coup de poing des services de police fait suite à l’indignation de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus (Covid-19) sur l’ouverture illégale, et le contournement des recommandations par de nombreux tenanciers de boîtes de nuit.   

Articles Populaires