dimanche, octobre 17, 2021
AccueilEconomieLes entreprises déplorent le paiement « inachevé » et « sélectif »...

Les entreprises déplorent le paiement « inachevé » et « sélectif » des créances de 2014 à 2016

-

Le Collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco), a exprimé la semaine dernière, son mécontentement relatif à la gestion de la dette commerciale de 2014 à 2016. Ces créanciers ont dénoncé le paiement « inachevé » et « sélectif » d’une partie de la dette par les autorités congolaises.

Le Collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco), a rendu public un communiqué, le 8 octobre à Brazzaville, dans lequel il a dénoncé le mode opératoire du ministère des Finances dans le remboursement de la dette commerciale de 2014 à 2016 financée par le Club de Brazzaville. 

Selon ce groupement, seules 30% des créances de 100 à 500 millions ont été payées, de même que 50% des créances de 500 millions FCFA.

♦Lire aussi : Congo : 300 milliards pour l’apurement de la dette intérieure 

« Nous déplorons le paiement inachevé d’une partie de la dette intérieure 2014-2016 ; le paiement sélectif et par affinités par le ministère des Finances ; les audits fantaisistes des créances 2014-2016, 2017 et 2018, ignorant que les marchés d’État sont exécutés conformément aux prescrits du code des marchés », renseigne le communiqué.  

En difficulté depuis plusieurs années, le gouvernement avait pu lancer le processus  d’apurement de sa dette intérieure en septembre 2020 grâce à la mobilisation de 300 milliards francs de CFA par le Club de Brazzaville, un groupement d’intérêt économique constitué de Banques elle mêmes titulaires de créance de l’État congolais. 

Articles Populaires