dimanche, juillet 25, 2021
AccueilSociétéLes cours en distanciel uniquement pour les établissements à grands effectifs

Les cours en distanciel uniquement pour les établissements à grands effectifs

-

Le ministre de l’Enseignement général, Anatole Collinet Makosso a indiqué à la radio nationale que le programme de cours par l’alternance concerne uniquement les établissements à grands effectifs. 

A la veille de la rentrée scolaire, le patron de l’Enseignement primaire secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso a délivré un message relatif à la rentré scolaire 2020-2021, ce dimanche 11 octobre sur les antennes de la radio nationale. 

Il a réaffirmé la mise en application dès la rentrée ce lundi 12 octobre, d’un programme mixte, consistant en dispense de cours de manière alternative avec des cours en présentiel et des cours en distanciel. 

Précision cependant, le dispositif des cours en distanciel ne sera applicable qu’aux établissement dont les effectifs ne permettent pas le respect des consignes édictées par le gouvernement, à savoir, un maximum de 50 élèves par classe.

En effet, sur le principe, les écoles fonctionneront comme auparavant, autrement dit, selon la règle, les établissements dont les effectifs sont inférieurs ou égal à 50 élèves, qui ont des classes pédagogiques à taille normale vont fréquentées uniquement en présentiel.

En revanche, de façon exceptionnelle, « pour des établissements qui ont des effectifs pléthoriques où on a été obligé d’éclater les classes. Les cours seront dispensés de façon alternée. », explique Anatole Collinet Makosso.  

A en croire le ministre, une classe sera divisée en deux groupes qui vont fonctionner de façon rotative un jour sur deux. Des polycopiés pour les jours de cours en distanciel seront remis aux élèves. Ils permettront à ces derniers d’être à jour des cours dispensés en présentiel. 

Le ministre a par ailleurs rassuré les parents d’élèves que le volume horaire ne sera pas biaisée par ce nouveau dispositif. Les élèves auront droit à treize (13) semaines de cours par trimestre comme cela a toujours été le cas, indique-t-il. 

Concernant le paiement des frais de scolarité dans les écoles privées, Anatole Collinet Makosso souligne que les cours par rotation n’ont pas d’incidences négatives sur la formation des apprenants. Par conséquent, les parents continueront à supporter les frais d’écolage de façon normale. Ils ne paient pas les jours des cours, ils paient plutôt le service pédagogique qui est accompli par les promoteurs, a-t-il conclu. 

Articles Populaires