jeudi, septembre 23, 2021
AccueilSociétéLes Conseils consultatifs plaident pour l'amélioration de leurs conditions de travail

Les Conseils consultatifs plaident pour l’amélioration de leurs conditions de travail

-

Il s’est tenu ce mercredi 03 août, à Brazzaville une séance de travail entre une délégation des Conseils consultatifs nationaux et le Sénat portant sur les difficultés rencontrées par ces organes dans l’exercice de leurs missions.

Les représentants de tous les Conseils consultatifs nationaux conduits par Germain Céphas Ewangui, secrétaire permanent et exécutif du conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales se sont entretenus avec les sénateurs ce début de semaine.

A l’issue de cet entretien, la délégation a sollicité le soutien du Sénat, modérateur de la République pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Selon Germain Céphas Ewangui, ces conseils, organes constitutionnels créés pour proposer des avis au gouvernement en vue de l’amélioration des conditions de vie de l’ensemble des populations, sont eux-mêmes confrontés à d’innombrables problèmes.   

Au nombre de ces difficultés figurent l’absence de certains textes régissant leurs organes, le manque de crédit de fonctionnement, le manque de moyens logistiques…

On se souvient qu’il y a deux années dans l’adresse de son Excellence Monsieur le Président de la République devant le parlement réuni en congrès, il invitait l’exécutif à prendre toutes les mesures qu’il faut afin que les conseils consultatifs puissent avoir tous les textes nécessaires leur permettant de fonctionner de manière optimale. Or, il s’avère qu’à ce jour, rien n’a abouti, a-t-il souligné.

Face à cet état de fait, le chef de la délégation n’a pas hésité de solliciter en son nom propre et au nom de la délégation, le soutien du Sénat. « Nous voudrions solliciter toute votre  implication, Monsieur le président du Sénat, en dépit de toutes les charges qui sont les vôtres, de voir comment la situation pourrait être réglée”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, le président de la chambre haute du parlement, Pierre Ngolo, a tenu a rassuré ses interlocuteurs sur le soutien de son institution. « Nous vous disons que vous avez notre soutien, notre appui et nous allons ensemble entreprendre les démarches nécessaires dans l’espoir de voir la situation des conseils consultatifs nationaux s’améliorée », a indiqué Pierre Ngolo.

Par ailleurs, le président du Sénat a appelé ces conseils à jouer pleinement leurs rôles chacun en ce qui le concerne afin de contribuer à la préservation des acquis de notre démocratie.

Vous savez comment vous avez été créés et pourquoi. Il faut que dans les faits l’on sente l’apport des conseils dans le fonctionnement de notre démocratie et dans la gestion des situations« , a-t-il conclu.

Articles Populaires