vendredi, décembre 3, 2021
AccueilSociétéLes agents de l’E²C se font remonter les bretelles par Honoré Sayi 

Les agents de l’E²C se font remonter les bretelles par Honoré Sayi

-

Le 23 novembre dernier, le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi a réprimandé le personnel de la société Energie électrique du Congo (E²C) suite aux délestages intempestifs observés ces dernières semaines notamment dans les deux grandes villes de notre pays. 

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi s’est entretenu la semaine dernière, à Brazzaville avec les ingénieurs et techniciens de la société Energie électrique du Congo (E²C) pour faire un point des activités de cette société créée en 2018.  

Lors de cette séance de travail, Honoré Sayi a entre autres relevé les insuffisances observées ce début de mois au sein de la E²C dans la desserte en électricité à Brazzaville et Pointe-Noire. 

♦ Lire aussi : La E²C s’excuse pour les délestages et pointe un déficit de production d’énergie

La E²C aurait enregistré plus de 270 incidents, dont près de 50 coupures générales et des pertes de l’ordre de 40% sur la période allant de janvier à novembre 2021. Des contre-performances qui, selon le ministre, devraient interpeller le personnel de cette société chargée de la gestion du réseau électrique pour le compte de l’État.

« Vous êtes ingénieurs et techniciens. Vous ne pouvez pas continuer à assister à la dégradation de la qualité du service de l’électricité fourni au plan national sans agir », s’est-il indigné. 

Martelant sur l’obligation de résultat, le ministre a appelé les cadres qui se sentent incompétents, à déposer leur démission « si vous vous sentez incapables à vos différents postes de responsabilité, déclarez-le pour qu’on fasse rapidement les changements qui conviennent », a indiqué Honoré Sayi.

♦ Lire aussi : Honoré Sayi ambitionne de faire du Congo « le plus grand vendeur d’électricité en Afrique Centrale »

Pour finir, Honoré Sayi a demandé la création d’une commission technique composée de cadres de son département ministériel et de la E²C, en vue d’apporter sans délai des réponses idoines à la problématique de la fourniture de l’électricité en République du Congo. 

Depuis plusieurs semaines, les communes de Brazzaville et Pointe-Noire sont en proie à des coupures d’électricité récurrentes. Une situation préoccupante qui laisse planer le doute sur la capacité de cette société à traduire l’ambition que nourrit le gouvernement de faire du Congo « le plus grand vendeur d’électricité en Afrique Centrale ».

Articles Populaires