samedi, juillet 24, 2021
AccueilEconomieLéon-Juste Ibombo hausse le ton face à la contre-performance de la Sopeco

Léon-Juste Ibombo hausse le ton face à la contre-performance de la Sopeco

-

Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Leon-Juste Ibombo s’insurge face au mauvais résultat enregistré par la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco).

Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Leon-Juste Ibombo a visité la Société des postes et de l’épargne du Congo ce mardi 29 juin à Brazzaville.

S’enquérir du climat social qui prévaut dans cette structure et de la qualité des prestations fournies par le personnel de la Sopeco ont constitué, la toile de fond des échanges entre le ministre et les salariés de la société postale.

Mettant un accent particulier sur la production de la Sopeco, le ministre a fait un constat amer qu’il a dit ne pas accepter. 

En tant que ministre des Postes, je ne l’accepterai pas : 2 millions dans les caisses, 20 millions pour payer les retraités, 5 millions de MoneyGram. Commission MoneyGram 5 millions ! Le réseau le plus étendu au Congo, il y a un problème, s’indigne Leon-Juste Ibombo.  

Autres faits relevés par le ministre des Télécommunications, les absences répétées des agents de la Sopeco. Une attitude fermement condamnée par le ministre, des mesures drastiques seront prises dans les prochains jours, pour ramener l’ordre au sein de cette administration publique, a-t-il assuré. 

« J’ai décidé, je mettrai ici à la Sopeco, d’abord dans les deux grandes recettes principales : Brazzaville et Pointe-Noire, un pointeur. Chaque agent de la Sopeco quand il va prendre son service, il pointera, j’aurai le monitoring”, a-t-il prévenu. 

Il est à rappeler que les agents de la Sopeco accusent plusieurs mois d’arriérés de salaires. La crise sociale au sein de cette structure avait amené le ministre à trouver un terrain d’entente avec les agents des services postaux en octobre dernier.

Articles Populaires