jeudi, septembre 23, 2021
AccueilSociétéLe Pr Thierry Raoul Alexis Gombet va-t-il ramener la sérénité au CHU-B...

Le Pr Thierry Raoul Alexis Gombet va-t-il ramener la sérénité au CHU-B ?

-

Le canadien Denis Bernard Raiche a été éjecté de son siège de directeur général du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville (Chu-B) ce début de semaine, 10 mois après sa prise de fonction. Il a été remplacé par le professeur Thierry Raoul Alexis Gombet de nationalité congolaise.  

Le Centre hospitalier universitaire de Brazzaville a un nouveau directeur général, le Pr. Thierry Raoul Alexis Gombet, nommé en lieu et place de Denis Bernard Raiche. Son sort a été décidé en Conseil des ministres réuni ce mercredi 28 Juillet.

Nommé le 23 septembre dernier, dans un contexte de crise socio-professionnelle qui sévissait au CHU de Brazzaville, Denis Bernard Raiche laisse un bilan mitigé.

Si des « améliorations«  ont été constatées notamment dans la qualité de l’offre de soins par le ministère de la Santé, depuis la prise de fonctions de Denis Raiche Bernard le 28 septembre 2020, le climat social entre l’équipe dirigeante du Chu de Brazzaville et l’Intersyndical de ladite structure sanitaire est resté tendu. 

En témoigne le licenciement lundi 5 octobre 2020, quelques jours seulement après sa prise de fonction, du président de l’Intersyndical du CHU-B, Victor Bienvenu Kouama. Une initiative qui va davantage compliquer les rapports entre la direction et la plateforme syndicale qui qualifie l’opération de « licenciement abusif .»

Lire aussi : L’Intersyndical du CHU-B pose un ultimatum au nouveau directeur général

Aussi, les employés du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville sortent d’une grève générale et illimitée de près de trois semaines consécutives lancée le 10 mai dernier. L’amélioration de leurs conditions sociales était la principale revendication.

Les causes de rupture prématurée du contrat entre l’Etat congolais et Denis Raiche Bernard restent pour l’heure inconnues et soulèvent la question du quid de l’accord de partenariat signé le 11 septembre 2018, entre l’Etat congolais et l’Unité santé internationale du Centre hospitalier universitaire de Montréal.

À ce propos, le directeur général sortant rassurait il y a quelques semaines « il s’agit d’un contrat qui a été entériné par le gouvernement et l’Unité de santé internationale du Centre hospitalier universitaire de Montréal. Il y a un processus de suivi serré entre les deux entités et nous poursuivrons le mandat. »

L’arrivée de Thierry Raoul Alexis Gombet, professeur en cardiologie et médecine interne, dans un contexte toujours marqué par la pandémie saura-t-elle apaiser les tensions et instaurer la cohésion au sein de cette structure sanitaire ?

Étant un « homme de la maison« , l’opinion veut y croire, d’autant que l’une des revendications principales de l’Intersyndical qui entretient un bras de fer depuis plusieurs années avec le management du CHU-B était de voir porté à la tête de l’établissement sanitaire un dirigeant congolais ayant connaissance des réalités de ses agents.

Articles Populaires