samedi, juillet 24, 2021
AccueilSociétéLe PEPS dénonce les actes inciviques dans certains quartiers périphériques de Brazzaville

Le PEPS dénonce les actes inciviques dans certains quartiers périphériques de Brazzaville

-

L’accès à l’eau potable demeure un des soucis majeurs auxquels sont confrontés les populations vivant dans les quartiers périphériques de Brazzaville qui pour certains s’adonnent à des pratiques frauduleuses afin d’obtenir cette denrée indispensable.

Le Projet d’extension en zone périphériques et de renforcement du service d’eau potable à Brazzaville (PEPS) est un projet qui a pour but de faciliter l’accès durable des populations de périphériques de Brazzaville au service public d’eau potable.

Ainsi, dans le cadre de ses activités d’extension du réseau d’eau potable, le projet a installé des robinets à crédit dans de nombreux ménages dans les quartiers périphériques de Brazzaville.

Malheureusement, au quartier “Cité des 17” dans le 7e arrondissement de Brazzaville où sont installés certains de ces robinets, la population se livre à des pratiques inciviques en complicité avec des techniciens véreux en procédant à des connexions frauduleuses.

Le contrat avec le PEPS leur exigeait de solder à chacun les frais réduits à 75.000 F CFA avant de recueillir de l’eau potable, mais ces derniers gagnés par le besoin immédiat d’eau et sollicités par ces techniciens qui leur exigeaient de payer une modique somme pour leur ouvrir les vannes ont préféré céder à la tentation.

Ayant constaté ces pratiques, les responsables du projet ont fait appel aux services de police qui ont mis la main sur les fraudeurs.

Des actes condamnés par les responsables de La Congolaise Des Eaux (LCDE) qui ont fait le déplacement sur les lieux.

« Tous ceux qui ont fraudé vont payer la pénalité de fraude qui est de 50.000 F CFA, ils vont payer la consommation du volume qu’ils ont eu à consommer, ils vont payer l’abonnement sans oublier qu’il y a le paiement du dédommagement des dommages causés sur nos installations », a indiqué Francis Cyriaq Gombé, chef de service contrôle des fraudes de La Congolaise Des Eaux (LCDE).

Néanmoins, un terrain d’entente a été trouvé entre le PEPS, la LCDE et les ménages qui utilisent de l’eau de façon frauduleuse qui se sont engagés à régulariser leur situation et à payer les factures.

Le PEPS est un projet financé par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre par le ministère de l’Energie et de l’hydraulique, ministère de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux et la LCDE.

Articles Populaires