vendredi, avril 16, 2021
Accueil Economie Le nombre de voyageurs chute de 75% entre 2014 et 2020 dans...

Le nombre de voyageurs chute de 75% entre 2014 et 2020 dans les trois grands aéroports du Congo

-

Entre 2014 et 2020, la société des Aéroports du Congo (Aerco) a enregistré une chute drastique du trafic aérien au niveau des trois aéroports internationaux du pays dont elle assure la gestion. Les aéroports Agostino Neto de Pointe-Noire, Maya Maya de Brazzaville et d’Ollombo dans la Cuvette ont connu une baisse de 2 millions 400 visiteurs à 580 mille au cours de cette période, soit 75%, précise l’entreprise concessionnaire.

La société aéroportuaire Aerco du Groupe Egis, a célébré son 10e anniversaire, le 2 avril dernier, à Brazzaville. 

Une occasion toute indiquée pour le président du Comité de l’administration d’Aerco Jean Louis Osso, et pour son directeur général Daniel Lefebvre de dresser un bilan des opérations menées par Aerco pendant la première décennie du contrat de concession qui le lie à l’État Congolais. 

Selon l’entreprise, l’affluence dans  les aéroports internationaux Agostino Neto de Pointe-Noire, Maya Maya de Brazzaville et d’Ollombo à Oyo dans la Cuvette a baissé de 2 millions 400 à 580 mille voyageurs, soit 75% entre 2014 et 2020 pour 11 milliards d’investissement. 

Une baisse considérable du trafic dans ces aéroports qui se justifie par la crise économique due à la baisse du prix du baril du pétrole en 2014, la suspension des activités de la compagnie aérienne Ecair en 2016. A cela s’ajoute, la crise sanitaire provoquée par la pandémie à coronavirus Covid-19, a laissé entendre Aerco.

Une donne qui contraste avec les attentes de la République du Congo. La volonté de l’Etat congolais est de devenir une référence en Afrique Centrale en matière d’expérience passager, en développant des aéroports certifiés aux normes internationales conformément aux recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Consciente de ces difficultés, Aerco entend améliorer ces statistiques au cours des 10 prochaines années pour respecter les 25 ans d’engagement contractuel, « seul garant de pérennité de ce partenariat », a en croire Daniel Lefebvre.

 « Nous regardons avec confiance les 10 prochaines années que nous ferons ensemble pour assurer et renforcer la mission de service public sur les trois aéroports que l’Etat congolais nous a confié. », a assuré le directeur général Daniel Lefebvre.

Le Groupe Egis avait signé avec l’Etat congolais un contrat de concession, concrétisé en 2009 avec la création d’Aerco, pour l’exploitation des aéroports internationaux de Brazzaville, Pointe-Noire et Ollombo. Aerco a un capital de 1 milliard de francs CFA dont 55% détenus par Segap et Egis Airport Operation, contre 15% par l’Etat congolais et 30% par deux actionnaires privés congolais.

Articles Populaires