AccueilSociétéLe MEEC va décréter une grève générale à partir du 1er septembre 2022

Le MEEC va décréter une grève générale à partir du 1er septembre 2022

-

Le Mouvement des élèves et étudiants du Congo (MEEC) a rendu public une déclaration ce lundi 1er août 2022 dans laquelle il menace de décréter une grève générale à partir du 1er septembre prochain en raison du non paiement des arriérés de bourses couvrant la période de 2018 à 2021. 

L’assemblée générale du Mouvement des élèves et étudiants du Congo (MEEC) qui s’est tenue ce 1er août dans la salle du sous sol de la Faculté de Droits à Brazzaville a eu pour but d’analyser les problèmes qui minent le quotidien des étudiants congolais particulièrement ceux de l’Université Marien Ngouabi (UMNG).

Les participants ont soulevé deux points essentiels lors de cette réunion à savoir les conditions d’apprentissage des étudiants de l’UMNG ainsi que le non paiement de la bourse dont ils ont exigé le paiement immédiat des arriérés couvrant la période de 2018 à 2021.

« Le non paiement de celle-ci, conduira le MEEC à décréter une grève générale, illimitée et à organiser des concerts de casserole dans les différents établissements à partir du 1er septembre 2022 ; ce qui entraînera par conséquent, l’empêchement de la reprise des cours et de l’organisation des concours », indique la déclaration.

Il a également  été dénoncé un manque d’appareils de sonorisation dans les amphithéâtres 1 et 2 à la Faculté des lettres arts et sciences humaines (FLASH) et l’insuffisance des salles de classe permettant le bon déroulement des cours et des travaux dirigés au niveau de la Faculté de droit.

« L’assemblée générale sollicite aux autorités compétentes la mise à disposition de l’amphithéâtre Jean-Baptiste Tati Loutard aux étudiants de la FLASH ; la finalisation des bâtiments en construction et l’ouverture immédiate des masters professionnels pour ce qui concerne la Faculté de droit », souligne le la déclaration.

Articles Populaires