dimanche, octobre 17, 2021
AccueilInternationalLe Conseil permanent de la francophonie suspend le Mali de l’OIF

Le Conseil permanent de la francophonie suspend le Mali de l’OIF

-

Le Conseil permanent de la francophonie (CPF) convoqué par la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo s’est réuni par visioconférence en session extraordinaire ce mardi 25 août, en vue d’examiner la situation qui prévaut en République du Mali.

Suite à la prise de pouvoir par force des militaires le 18 août dernier, les membres du CPF ont décidé de suspendre le Mali des instances de la francophonie en application de l’article 5 de la Déclaration de Bamako.

Cet article s’applique en cas de rupture de la démocratie ou de violations massives des droits de l’Homme dans l’espace francophone.

Le CPF se réunit plusieurs fois par an en session ordinaire et tant que de besoin en session extraordinaire, notamment lorsqu’une crise touche l’un des pays membres.

La Secrétaire générale avait déjà condamné cet acte de force dans un récent communiqué de presse où elle avait appelé au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans les meilleurs délais et demande le retour immédiat à un pouvoir civil.

Les représentants personnels des chefs d’État et de gouvernement participant à ladite session ont demandé que soit libéré le président Malien, Ibrahim Boubacar Keïta ainsi que d’autres personnalités arrêtées depuis le 18 août dernier.

Louise Mushikiwabo a par ailleurs annoncé la mobilisation dans les prochains jours d’une délégation de haut niveau qui se rendra à Bamako, afin d’évaluer la situation et son évolution sur le terrain.

Les membres du CPF ont tout de même décidé de maintenir les actions de coopération bénéficiant directement aux populations civiles, ainsi que celles concourant au rétablissement de la démocratie.

Articles Populaires