jeudi, décembre 8, 2022
AccueilInternationalLe Congo apporte une contribution de deux millions de dollars pour lutter...

Le Congo apporte une contribution de deux millions de dollars pour lutter contre les crises humanitaires en Afrique

-

Le Chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso a annoncé que le Congo apporte une contribution de deux millions de dollars pour abonder le Fonds humanitaire commun de l’Union africaine (UA). C’était lors de la conférence des donateurs tenue ce jeudi 26 mai à Malabo, en Guinée Équatoriale.

L’Union Africaine a tenu ce jeudi 26 mai à Malabo, en Guinée Équatoriale, le sommet sur la situation humanitaire en Afrique. 

Ces travaux ont connu la participation de plusieurs Chefs d’Etat dont le congolais Denis Sassou Nguesso.

Dédié à la conférence des donateurs, ce sommet vise à mobiliser le soutien et les ressources continentales et internationales pour l’action humanitaire sur le continent. Ce, au bénéfice des personnes en détresse et vulnérables dont les réfugiés. 

En effet, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dénombre dans son Rapport 2021 sur l’état de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le monde : 282 millions de personnes en situation de « sous-alimentation » en Afrique, a rappelé Macky Sall, président en exercice de l’UA. 

Face à ce déficit de financement, l’UA a décidé lors de ce sommet, de lancer une collecte des ressources pour le Fonds humanitaire commun. Ici, les Etats ont tour à tour annoncé leur contribution. 

♦Lire aussi : Le HCR au chevet des milliers de réfugiés vivant au Congo

Pour sa part, le Congo par le truchement du président de la République a dit avoir suivi cet appel avec beaucoup d’attention.   

« Le moment est venu pour les dirigeants africains de lancer un message clair au reste de la communauté internationale et de dire que nous avons décidé de prendre d’abord nous-mêmes en main notre situation. J’annonce que le Congo apporte une contribution de deux millions de dollars », a déclaré Denis Sassou Nguesso.

Lors de ces assises, l’UA par la voix de son président a lancé un appel solennel pour la « levée des sanctions étrangères imposées » au Zimbabwe estimant qu’« en ces temps de crise profonde, ces sanctions empirent davantage les conditions de vie du peuple zimbabwéen. »

Articles Populaires