mercredi, juillet 6, 2022
AccueilEconomieLe comité de direction de la Sopeco alerte sur la situation difficile...

Le comité de direction de la Sopeco alerte sur la situation difficile de cet établissement public

-

Le comité de direction de la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco) a appelé, ce mardi 17 mai, les pouvoirs publics à sortir cet opérateur postal de la crise multidimensionnelle qu’il traverse depuis plusieurs années. 

Le comité de direction de la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco) s’est réuni, ce mardi 17 mai à Brazzaville, en présence de son président Jean Joseph Paka. 

Les participants sont revenus sur les problématiques auxquelles est confrontée la Sopeco depuis plusieurs années dont le non paiement de 30 mois d’arriérés de salaire et le non versement de plusieurs mois de cotisations sociales. 

Le manque de personnel qualifié, la vétusté des équipements et les tensions de trésoreries ont également été rappelés lors de cette rencontre. 

Face à cette situation difficile, le comité de direction à demander aux autorités congolaises de venir au chevet de cette entreprise qui peine à faire face à ses exigences, une situation qui nuit à sa compétitivité. 

« Le comité de direction a demandé un assainissement du climat social de la Sopeco ; une amélioration de la situation administrative et financière des retraités… », renseigne le communiqué final du comité.

♦Lire aussi : Sans salaire depuis 2018, les agents de la Sopeco sollicitent l’intervention de Pierre Ngolo

A l’issue de la réunion, Jean Joseph Paka a appelé les membres du comité de direction à l’optimisme quant à l’amélioration de la situation de la Sopeco malgré les difficultés de l’heure. 

« L’espoir est permis, au regard des dernières initiatives prises par le gouvernement de la République, qui confie à la Sopeco des domaines essentiels de l’activité postale », a-t-il dit. 

L’intersyndicale des travailleurs de la Sopeco avait sollicité le 11 mars dernier, l’implication du président du Sénat, Pierre Ngolo, en vue du paiement de leurs 30 mois d’arriérés de salaire.

Articles Populaires