jeudi, décembre 8, 2022
AccueilPolitiqueGouvernement Collinet Makosso : quel bilan après 12 mois d'exercice ?

Gouvernement Collinet Makosso : quel bilan après 12 mois d’exercice ?

-

Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a dressé ce lundi 16 mai, le bilan des 12 premiers mois de l’action de son gouvernement sur le plan diplomatique, économique, social, éducatif, sanitaire entre autres. Il a parlé des avancées réalisées par son équipe avant de se pencher sur les défis à relever afin dit-il « d’accélérer notre course au développement. »

Le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso a ouvert, ce lundi 16 mai, les travaux du quatrième séminaire gouvernemental placé sous le thème : « La réforme de l’Etat au cœur de la gouvernance publique pour garantir la mise en œuvre du programme d’action du gouvernement. »

Lors de ces assises, le chef du gouvernement s’est livré, à l’exercice du devoir de redevabilité face au public pour présenter le bilan de son action, une année après sa nomination à la primature.

De l’économie au social en passant par la santé, Anatole Collinet Makosso a présenté un bilan satisfaisant sur l’ensemble des secteurs de la vie nationale sur lesquels ont porté son action durant cette première année d’exécution du programme de son gouvernement.

« Il est vrai qu’en douze mois, des résultats probants ont été réalisés par le gouvernement dans chacun des ministères, et ce, dans un contexte national et international marqué par des crises économiques, financières, sanitaires et sécuritaire », a-t-il déclaré.

♦Lire aussi : Le programme d’action du gouvernement dévoilé par Anatole Collinet Makosso

« Sans être exhaustif et sans esprit d’autosuffisant », le locataire de la primature s’est permis d’énumérer quelques réalisations accomplies par son gouvernement. 

Il s’agit du rétablissement de la confiance des partenaires bilatéraux et des institutions de Bretton-Woods ; la mise en service des hôpitaux généraux de Djiri à Brazzaville et de Ngoyo à Pointe-Noire ; le paiement régulier des pensions de retraite ; la mise en chantier d’un projet de l’Université publique de Pointe-Noire.

Le chef du gouvernement n’a pas manqué de parler du changement dit-il « qualitatif » du statut de la dette congolaise qui est devenue « soutenable » ; la poursuite de l’intégration des jeunes cadres dans la Fonction publique et la mise en place d’une cellule de veille pour contrôler la flambée des prix des denrées alimentaires, à la suite de la situation en Ukraine. 

Cependant, le Premier Ministre a reconnu que beaucoup reste à faire, il a fixé désormais le cap sur plusieurs autres actions concrètes.

Il a ainsi rappelé aux membres du gouvernement les problèmes récurrents qui ont besoin de « solutions urgentes » ou « en tout cas à court terme » pour soulager nos populations. 

« Il nous faut nous attaquer à la récurrence des pénuries de carburant, à la hausse vertigineuse des prix des denrées alimentaires ; il nous faut améliorer le service d’adduction d’eau potable et stabiliser la fourniture de l’électricité dans nos cités », s’est-il exprimé.

Articles Populaires