AccueilEconomieL'Arpce dénonce la mauvaise qualité des services fournis par les opérateurs de...

L’Arpce dénonce la mauvaise qualité des services fournis par les opérateurs de téléphonie mobile

-

Une enquête semestrielle sur la couverture et la qualité de services fournis par les opérateurs de téléphonie mobile nationaux, diligentée par l’Agence de régulation des postes des communications électroniques (ARPCE), révèle la mauvaise qualité desdits services.

L’Agence de régulation des postes des communications électroniques (ARPCE), a publié, mardi 20 avril, les résultats de l’enquête sur la couverture et la qualité des services proposés par les opérateurs de téléphonie mobile en République du Congo au titre du premier semestre 2021.

L’enquête menée par les réseaux d’enquêteurs de l’ARPCE du 15 février au 09 avril derniers, a essentiellement porté sur l’évaluation de la couverture et la qualité du réseau (services Voix et Data) 2G et 3G des sociétés privées MTN et Airtel Congo sur une dizaine de villes et localités de notre pays. 

Le rapport de l’ARPCE épingle une mauvaise qualité du réseau (appels), mais aussi du service internet à l’intérieur du pays indiquant « qu’aucune amélioration de la qualité de services des opérateurs n’a été constatée sur les deux routes nationales (RN1 et RN2), dans les technologies 2G et 3G ». 

Selon l’ARPCE, ces facteurs entraînent entre autres les inconstances des opérateurs de téléphonie mobile MTN et Airtel Congo dans leur prestation de services sur l’étendue du territoire national. 

« Les réseaux 2G des deux opérateurs dans le Up country (Arrière-pays) nord, présentent une qualité de service critique dans l’ensemble, excepté Owando et Ouesso où Airtel est meilleur en dépit des scores obtenus », renseigne le rapport.

Dans le même sillage, le rapport précise que dans le Up country Sud, « MTN affiche un meilleur réseau 2G excepté à Mouyondzi où il est critique. »  Malgré cela, « MTN est le meilleur réseau 2G et 3G en Up country sud et à Pointe-Noire Les deux opérateurs de téléphonie mobile, offrent une qualité de services quasi-similaire à Brazzaville.

En dépit de ces contre-performances, le régulateur a préféré relativiser et s’est montré « indulgent » pour ne pas sanctionner ces opérateurs tenant compte de la crise sanitaire du Covid-19, à en croire, Louis Marc Sakala, directeur général de l’agence.

« Nous avons demandé aux opérateurs d’améliorer la qualité des services, mais nous devons être indulgents compte tenu du contexte de la pandémie qui freine l’acheminement de la logistique et la réalisation de certains projets. », a-t-il déclaré.

Face aux insuffisances relevées par le régulateur, les opérateurs de téléphonie mobile ont affirmé avoir pris acte et promettent d’améliorer les offres de leurs services d’ici la fin de l’année. 

« Nous avons pris bonne note, des revendications faites par le régulateur et nous disons que des investissements sont en cours. D’ici la fin de cette année, il y aura nécessairement des améliorations », a souligné Max Bouhoyi, directeur de la Régulation de la société Airtel. 

L’ARPCE a par ailleurs dit, prendre aussi en compte le service client et le service mobile money, au même titre que les SMS lors des prochaines évaluations.

Articles Populaires