lundi, janvier 25, 2021
Accueil Economie Lancement du 1er recensement général des entreprises en République du Congo

Lancement du 1er recensement général des entreprises en République du Congo

-

La ministre des Transports, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale Olga Ingrid Ebouka-Babackas a procédé ce jeudi 22 octobre au lancement du 1er recensement général des entreprises en République du Congo. Cette opération vise la mise en place d’un répertoire de référence inédit. 

Il s’est tenu ce jeudi 22 octobre à Brazzaville sous l’autorité de la ministre en charge des Transports, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Olga Ingrid Ebouka-Babackas, le lancement du 1er recensement général des entreprises dans notre pays. Une opération qui sera réalisée par l’Institut National de la Statistique (INS) du 24 octobre au 20 décembre.

Dans son mot de circonstance, Olga Ingrid Ebouka-Babackas s’est dite satisfaite de cette avancée avant de montrer l’intérêt de cette opération réalisée grâce au soutien de la Banque Mondiale. 

Le recensement, a-t-elle indiqué, permettra l’ identification, la classification et le dénombrement des unités économiques implantées au Congo. Autrement dit, au terme de cette campagne, le ministère en charge de la Statistique disposera d’une connaissance maîtrisée du tissu entrepreneurial, connaîtra les opérateurs privés opérant dans notre pays, ainsi que les activités qu’ils exercent, et le nombre de personnes qu’ils emploient.

Toutes ces informations contribueront à la mise en place d’un système intégré permettant  d’« asseoir une politique publique performante de soutien aux entreprises dans l’optique de structuration d’un secteur privé fort. Et donc, une contribution significative à la construction d’une économie diversifiée. », a déclaré la ministre. 

La Chambre Consulaire de Pointe-Noire, soulignait le 7 octobre dernier que cette opération ne comporte aucune obligation financière pour les entreprises. Les autorités leurs demandent en revanche à se plier volontiers à cette formalité, afin de pallier une carence longtemps décriée en République du Congo, à savoir l’absence d’un système intégré des statistiques d’entreprises.

Articles Populaires