samedi, novembre 28, 2020
Accueil International Gabon - Covid-19 : les églises optent pour la désobéissance

Gabon – Covid-19 : les églises optent pour la désobéissance

-

Les dirigeants des églises catholiques ont décidé de désobéir aux restrictions édictées par le gouvernement gabonais dans la riposte contre la pandémie de Coronavirus Covid-19. Ils s’indignent du fait que le déroulement du culte soit désormais soumis à des restrictions drastiques. 

Les lieux de cultes vont à nouveau ouvrir à partir du 30 octobre prochain au Gabon, sept (7) mois après leur fermeture suite à l’apparition du Covid-19 en mars dernier. Cette ouverture devra se faire dans le respect scrupuleux du nouveau protocole sanitaire définit par les pouvoirs publics gabonais. 

Il s’agit notamment de la présentation d’un test covid-19 négatif (5 000 F CFA), la donation des offrandes uniquement par voie électronique, la limitation de la durée du culte à 45 minutes voire 1h, 30 personnes par culte quelle que soit la dimension de la salle. A cela s’ajoute, l’interdiction pour les églises de distribuer la communion au cours de leurs offices et la fixation à un culte par semaine.

Le clergé gabonais qui avait demandé avant l’annonce du gouvernement une réouverture des églises n’entend pas appliquer cet ensemble de disposition. 

L’archevêque métropolitain de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba-Ba, avait invité les fidèles à fréquenter à nouveau les lieux de culte le 25 du mois en cours.  « Le 25 octobre, aucune porte de nos paroisses ne restera fermée » et la célébration des messes dans toutes les paroisses se fera aux « heures habituelles », affirmait-il. 

Face à ce que l’église considère comme une « discrimination », la communauté catholique gabonaise décide d’aller au bras de fer avec le gouvernement et maintient son calendrier.

Une situation préoccupante qui n’a pas laissé indifférent les hommes d’églises dans la sous région. Le congolais Yvan Castanou, Pasteur principal des églises Impact Centre Chretien (ICC) a fait une déclaration cette semaine sur les réseaux sociaux portant sur la situation des églises au Gabon

Dans ce qu’il appelle une « prière pour le Gabon », le berger dénonce une tentative pour l’exécutif gabonais de « punir le peuple de Dieu ». Le gouvernement a le devoir de garantir la liberté de culte, la liberté de conscience, souligne-t-il. Il appelle par ailleurs les autorités gabonaises et l’ensemble de leaders d’églises à la sagesse pour que les lieux de culte rouvrent comme dans la période d’avant covid-19. 

Face à la contre réaction des églises, le gouvernement entend ne ménager aucun effort pour empêcher la réouverture des lieux de culte ce 25 octobre. Les forces de l’ordre ont été instruits de veiller dès ce 24 octobre au respect strict de la décision gouvernementale n’autorisant la réouverture des églises qu’à compter du vendredi 30 octobre. Une amende de 5 millions de F CFA sera par ailleurs infligée aux églises contrevenantes. Affaire à suivre. 

Articles Populaires