vendredi, décembre 9, 2022
AccueilSociétéLa morgue de Djiri suspend ses activités

La morgue de Djiri suspend ses activités

-

Inaugurée en mai dernier, la morgue de l’hôpital général de Djiri à Brazzaville a suspendu ses activités. Pour cause, la compagnie privée chargée de la gestion de cet établissement, La Main Verte, évoque l’ingérence de ce centre hospitalier dans la prise en charge des personnes décédées.

La Main Verte, la société privée en charge de la gestion de la morgue de l’hôpital général de Kombo, dans le 9e arrondissement Djiri, à Brazzaville, a décidé d’arrêter les opérations de dépôts de corps et activités connexes, apprend-on de Vox Congo

Selon nos confrères, cette fermeture momentanée est due au non-respect du cahier de charges par l’hôpital général de Djiri en violation des termes de contrats conclus en mai dernier avec La Main Verte. 

« La Main Verte et l’hôpital général de Djiri ont signé un contrat de trois ans pour gérer la morgue de cet hôpital. Mais sur le terrain, il y a des dérapages au niveau de la feuille de route », a déclaré Mpemba Bassy Bassy, secrétaire général de La Main Verte. 

♦Lire aussi : Mise en service de l’hôpital général de Djiri

L’hôpital de Djiri est accusé d’injonction par La Main verte.

« On ne peut plus continuer comme ça, parce que l’hôpital ne veut pas collaborer avec La Main Verte. Ce n’est pas possible. Tous les corps sont malheureusement transférés au CHU [Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville, ndlr]. C’est inexplicable », s’insurge Céleste Itoua, coordinatrice de la Morgue de Djiri. 

Une fermeture qui n’est pas sans conséquence sur le personnel de cette morgue qui se retrouve au chômage. 

« Ça fait mal. On nous a donné la chance de travailler dans cet établissement, et curieusement on nous annonce la fermeture de la morgue à cause d’un malentendu entre les agents de l’hôpital et ceux de la morgue », s’indigne Riche Ngouabi, agent à la morgue de Djiri. 

Articles Populaires