Accueil International La fin tragique de Sindika Dokolo

La fin tragique de Sindika Dokolo

-

Le Collectionneur congolais Sindika Dokolo, connu pour être le détenteur de la plus importante collection africaine d’arts contemporains et classiques est mort. L’époux de la fille de l’ancien président angolais José Eduardo Dos Santos est décédé ce jeudi 29 octobre 2020 à Dubaï au cours d’une séance de plongée.

Selon les premiers rapports médicaux, le millionnaire congolais âgé de 48 ans serait décédé d’une œdème pulmonaire d’immersion (OPI), une pathologie rare entraînant des difficultés respiratoires lors d’une plongée sous-marine, une plongée en apnée ou durant la natation.

Bien qu’elle touche principalement les individus âgés de plus de 50 ans et hypertendus, l’OPI peut survenir chez des individus jeunes avec un cœur sain. Une enquête indépendante initiée par les autorités Dubaïotes permettra de déterminer les circonstances exactes de l’accident, affirme le média angolais « Luanda Leaks ».

Fils de l’entrepreneur congolais Augustin Dokolo Sanu, de qui il hérite sa passion pour l’art africain, Sindika Dokolo a, à travers sa Fondation, œuvré à la restitution de trésors culturels volés à l’Afrique. En Angola où sa Fondation était très active, certaines des œuvres restituées provenaient de sa collection personnelle.

Philanthrope et impliqué dans le débat politique congolais, il était le fondateur du mouvement citoyen Congolais Debout qui s’était ouvertement opposé à un troisième mandat du président Joseph Kabila en 2018.

Le drame intervient au moment où la famille du disparu traverse une période difficile, l’épouse de l’homme d’affaires congolais, Isabel Dos Santos, est mise en cause par la justice angolaise dans plusieurs affaires de détournement de fonds publics.

Sindika Dokolo était le père de cinq enfants.

Articles Populaires