samedi, novembre 28, 2020
Accueil Economie « Il faut qu’on arrête de blaguer avec le port de Mossaka...

« Il faut qu’on arrête de blaguer avec le port de Mossaka »

-

La ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande Olga Ghislaine Ingrid Ebouka Babackas est montée au créneau pour condamner les pratiques illégales observées au port secondaire de Mossaka dans le département de la Cuvette.

Dans la poursuite de sa série de visites des structures sous tutelle de son ministère, la ministre des transports s’est rendue ce mercredi 28 octobre au port secondaire de Mossaka où elle s’est entretenue avec les représentants de la Direction départementale de la navigation fluviale et le chef du port secondaire de Mossaka.

Il s’agissait au cours de cette visite, de faire une mise au point des différentes activités réalisées au port après avoir constaté plusieurs irrégularités dont une baisse de trafic et une fixation illégale des prix.

« Tous les services de l’Etat qui interviennent directement ou indirectement au port de Mossaka doivent améliorer leur performance et exécuter leur travail conformément aux textes. », a indiqué la ministre des Transports à l’issue de la visite.

Olga Ghislaine Ingrid Ebouka Babackas a demandé l’arrêt immédiat de toutes ces mauvaises pratiques qui n’honorent pas l’administration dont elle est en charge. Elle a instruit les autorités en charge du port, au rétablissement de l’ordre dans les plus brefs délais, « les personnes qui inventent les taxes et qui ne sont pas assermenté à agir sur le port doivent arrêter d’y être. », a-t-elle martelé.

Cette descente dans le port secondaire de Mossaka a marqué la clôture de la ronde de visite des structures sous tutelle de la ministre des Transports dans le département de la Cuvette entamée en début de semaine.

Articles Populaires