samedi, novembre 28, 2020
Accueil Actualités Justice La Chine entend aider le Congo dans la lutte contre la corruption

La Chine entend aider le Congo dans la lutte contre la corruption

-

La Haute autorité de lutte contre la corruption (Halc), a reçu le soutien de la République populaire de Chine, par le biais de sa représentation diplomatique, qui a promis de l’accompagner matériellement dans sa lutte contre les antivaleurs au Congo.

Le diplomate chinois Ma Fulin a été reçu ce mercredi 28 octobre, par Emmanuel Ollita Ondongo, président de la Haute autorité de lutte contre la corruption (Halc) à Brazzaville.

L’objet de sa visite : appuyer cet organe national dans sa mission, à savoir, la prévention et la lutte contre la corruption, la concussion, la fraude et les infractions assimilées, selon la Loi n°3 – 2019 du 7 février 2019 portant création de ladite institution. 

Une occasion donnée à Emmanuel Ollita Ondongo, de solliciter l’accompagnement de l’ambassade de Chine pour l’amélioration des conditions de travail (manque de siège social et de matériel informatique) de la Haute autorité de lutte contre la corruption et la formation des cadres et agents de ladite administration.

Un appel écouté d’une oreille attentive par Ma Fulin. A en croire, le diplomate, la Halc bénéficiera des outils informatiques en début d’année prochaine.

« Concernant vos besoins sur les équipements informatiques par exemple, comme nous avons ce genre de coopération avec beaucoup d’institutions, nous allons faire la même chose. Vous serez les premiers bénéficiaires des équipements tels que les ordinateurs, imprimantes et autres accessoires en début d’année prochaine », a-t il rassuré.

L’ambassade de Chine a par ailleurs promis une collaboration entre la Halc et les organes de la République populaire de Chine œuvrant pour la bonne gouvernance, a laissé entendre Emmanuel Ollita Ondongo.  

Articles Populaires