dimanche, juillet 3, 2022
AccueilEconomieLa BDEAC enregistre un nouveau record en mobilisant près de 115 milliards...

La BDEAC enregistre un nouveau record en mobilisant près de 115 milliards de FCFA

-

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a présenté les résultats obtenus à l’issue du lancement de la deuxième tranche de son programme triennal d’emprunts obligataires par Appel Public à l’Épargne (APE). C’était au cours d’une conférence de presse organisée ce mardi 07 décembre 2021 à Brazzaville.

Les résultats de la seconde phase du programme triennal d’emprunts obligataires par Appel Public à l’Épargne qui s’est déroulée du 15 novembre au 02 décembre 2021 a été un nouveau succès pour l’institution bancaire sous régionale. 

Elle a permis d’enregistrer une sursouscription de près de 15 milliards de FCFA sur l’objectif initial fixé à 100 milliards de FCFA. Une opération plus que satisfaisante pour la BDEAC qui s’offre une mobilisation record de 114,9 milliards sur le marché financier de la CEMAC, mieux que la phase de souscription précédente ou elle avait déjà réalisé une mobilisation exceptionnelle de 107 milliards FCFA sur 100 milliards attendus. 

Selon la BDEAC, cette nouvelle performance “traduit l’appréciation positive que les investisseurs et les épargnants portent sur la qualité de la signature de la Banque” et place la banque parmi les acteurs majeurs et fédérateur sur le marché financier Sous- régional.

Lire aussi : BDEAC : lancement d’un nouvel emprunt obligataire par appel public à l’épargne de 100 milliards de francs CFA

La hausse de la participation des établissements bancaires et financiers, +16% par rapport à l’année dernière a été l’un des facteurs clés de succès de cette opération. À eux seuls, ces acteurs ont contribué à hauteur de 102,6 milliards soit 89,37% des contributions totales.

Autres faits importants à souligner, l’implication des personnes physiques dont les contributions avoisinent les 5 milliards FCFA et les souscriptions hors zone Cémac qui s’élèvent à plus de 3 milliards FCFA, des défis qui tenaient à cœur l’institution dès le lancement de l’opération.  

Articles Populaires