mercredi, septembre 28, 2022
AccueilSPORT"Je préfère perdre que de gagner en trichant"

« Je préfère perdre que de gagner en trichant »

-

« Je n’ai jamais accepté la tricherie et je ne l’accepterai jamais !« , ce sont les mots de l’ancien international camerounais et actuel président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o qui a réagi au sujet de la polémique autour des cas covid-19.

La 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se joue actuellement au Cameroun continue de susciter de nombreuses polémiques depuis son démarrage le 9 janvier dernier.

La récente polémique concerne celle des cas positifs (12) détectés au sein de l’équipe nationale comorienne, obligée de jouer avec un joueur de champ dans les buts face au pays organisateur le Cameroun qui n’a déploré aucun cas depuis l’ouverture du tournoi.

De plus, d’autres sélections ont également été perturbées par des cas de Covid-19 notamment le Sénégal, la Tunisie, le Burkina Faso, le Zimbabwe, le Cap-Vert ou encore le Gabon les privant de leurs meilleurs joueurs.

Un situation qui continue de faire parler et susciter de nombreuses réactions au niveau de la presse de ces pays qui s’interrogent et doutent de la véracité de ces tests.

Suite à ces allégations faites à l’encontre de son pays, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o a tenu à réagir et recadrer certaines choses.

« Je voudrais rappeler à tous vos confrères qui se lancent dans des explications impossibles, que l’agence choisie pour faire les tests n’est pas sous le contrôle du Cameroun, c’est à 100% sous le contrôle de la CAF. Je pense que les règles du jeu étaient connues par tous avant le début de la compétition », a-t-il signifié au micro de nos confrères de Canal+Sport Afrique.

Le protocole sanitaire a été changé par la Confédération africaine de football (CAF) la veille de la rencontre entre le Cameroun et les Comores. Ce nouveau protocole sanitaire prévoit qu’un joueur doit attendre cinq jours d’isolement, puis faire un test PCR 48h avant un match, ce qui n’a pas permis au gardien des Comores Ali Ahmada, testé négatif à 24h de la rencontre, d’y participer.

Samuel Eto’o a qualifié ces accusations de tricherie en manipulant les tests Covid-19 contre la Fédération camerounaise de football ou le gouvernement camerounais « malsain », « il faut comprendre que sous mon mandat, je ne pourrais pas défendre une telle pratique. Je suis quelqu’un qui défend l’excellence. Je préfère perdre que de gagner en trichant », a-t-il ajouté.

Articles Populaires