mardi, novembre 30, 2021
AccueilSociétéInterdiction des tests rapides : les premières sanctions tombent

Interdiction des tests rapides : les premières sanctions tombent

-

L’IDS Pointe-Noire – Kouilou a débuté la mise en application des instructions du ministère de la Santé relatives à l’interdiction de l’utilisation de tests rapides au Covid-19 en République du Congo.

L’Inspection Départementale de la Santé Pointe-Noire – Kouilou a procédé cette semaine à la fermeture « à titre conservatoire » du centre de santé, diagnostic 4M et du laboratoire Biomédical dans le centre-ville de Pointe-Noire pour « non observation de l’interdiction d’utilisation des tests rapides à la Covid-19 ».

Une mesure qui intervient suite à la publication d’une note de service déterminant les modalités d’utilisation des tests sérologiques de diagnostic rapide de la Covid-19 au Congo le 16 juin dernier. 

Le ministère de la Santé après constat de l’utilisation de tests sérologiques de diagnostic rapide de la Covid-19 par certains laboratoires d’analyses médicales, entreprises, et formations sanitaires privées avait simplement interdit cette pratique, jugée contraire aux dispositions du décret nº 2020-139 du 25 mai 2020 instituant un régime de gratuité dans la prise en charge du traitement contre la Covid-19 au Congo.

Une décision dont les responsables du laboratoire ponténégrins 4M se disent surpris au moment même où un partenariat public-privé « habilitant une société étrangère à faire ces mêmes tests aux frontières à la charge des voyageurs » est conclu.

Le laboratoire entend introduire recours à cette décision qu’il juge injuste à plusieurs égards.

Nous y reviendrons.

Articles Populaires