lundi, septembre 28, 2020
Accueil Actualités Culture Inscription de la Rumba congolaise au patrimoine mondial

Inscription de la Rumba congolaise au patrimoine mondial

-

Les membres du Comité scientifique de la République du Congo pour l’inscription de la Rumba congolaise au patrimoine immatériel de l’humanité de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), se sont réunis à nouveau sous la direction du ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo ce mardi 04 août 2020.

Cette unième réunion a permis aux membres de ce comité de faire le point sur l’avancement du dossier et bâtir des stratégies pour accélérer le processus afin d’obtenir des résultats souhaités dans les plus brefs délais.

Le ministre de la Culture avait initié une réunion en juin dernier pour rendre compte aux membres de la commission du contenu du dossier qui avait été envoyé à l’Unesco depuis le 26 mars, expédié par le ministre de la Culture de la République démocratique du Congo.

Le dépôt du dossier n’est que la première étape du processus d’où la nécessité de solliciter l’appui des autres pays de la sous-région Afrique centrale pour soutenir le dossier afin qu’il trouve un avis favorable à l’occasion des délibérations de l’Unesco sur la question de la Rumba.

« Le processus est véritablement enclenché et il est en bonne marche, le dossier a été déposé auprès de l’Unesco, nous avons reçu un accusé de réception. », a signifié Joachim Goma-Thethet, vice-président du Comité scientifique.

Lors du Colloque international de la Rumba congolaise le 11 mars 2020, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, les ministres de la Culture et des Arts des deux Congo avaient réitéré leur engagement à inscrire la Rumba congolaise au patrimoine immatériel de l’humanité.

« Nous tenons à l’inscription de la Rumba congolaise pour la simple raison que ça va avoir des répondants importants sur les deux pays et sur l’ensemble de la sous-région. », a affirmé le vice-président.

Le Comité scientifique a profité de cette rencontre pour rendre hommage à Mfumu Di Fua Di Sassa en observant une minute de silence en mémoire de l’illustre disparu. Il fut président de ce comité et un des grands artisans de la mise œuvre de ce dossier d’inscription.

Articles Populaires