dimanche, février 28, 2021
Accueil Société Infox autour d'essais cliniques sur des patients au Congo ?

Infox autour d’essais cliniques sur des patients au Congo ?

-

Une information relayée ce 8 mai par plusieurs médias internationaux affirme que des essais cliniques, menés par une équipe de chercheurs supervisés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), auraient été réalisés sur des patients congolais dans une clinique de la capitale.

Zion Medical a annoncé que son médicament contre le VIH, le Gammora, a significativement amélioré l’état de santé et soigné, des patients atteints du Covid-19 au Congo. Une information reprise par plusieurs médias israéliens notamment, pays d’origine de la firme.

Selon Einat Finkelshtain directrice scientifique de l’entreprise, une étude aurait été réalisée sur 30 cas graves de Covid-19 admis en soins intensifs. Séparés en deux groupes, 15 auraient reçu un traitement au Gammora dont 4 seraient guéris, et 11 sortis des soins intensifs. Les 15 autres patients auraient reçu un traitement standard pour le VIH et le Covid-19, 14 seraient morts 1 dans un état critique après 9 jours.

Une information formellement démentie par la ministère de la Santé qui a publié un communiqué signé de la ministre Jacqueline Lydia Mikolo dans la journée. La clinique « La Source » où les expériences auraient été menées est inconnue, le ministère affirme même qu’elle n’existe pas. 

Notre rédaction est rentrée en contact avec le docteur Walter Kazadi Mulombo, présenté comme étant le superviseur de essais cliniques. Ce dernier déclare n’avoir ni connaissance ni aucun lien avec l’affaire. « Je n’ai jamais participé à une quelconque étude portant sur des médicaments sur le VIH ni sur quoi que ce soit, je suis représentant de l’OMS au Burundi, je suis présentement à Bujumbura » a-t-il clarifié.

Une information pleine d’incohérence, dont la fiabilité scientifique est elle-même remise en question par des experts en virologie. Dans un groupe de patients atteints du Covid-19 dans un état critique, la probabilité que 14 sur 15 individus meurent en suivant un protocole de traitement standard est très peu probable conteste un immunologue israélien.

Rappelons qu’officiellement le Congo a enregistré à ce jour 10 décès depuis son premier cas déclaré le 14 mars dernier, quand Zion Medical annonce 14 décès en 9 jours. 

La compagnie Zion Medical est connue pour ses campagnes sulfureuses souvent contestées. En 2018, elle annonçait que le Gammora pouvait complètement guérir le VIH et affirmait que des tests concluants avaient été réalisés sur des patients Ouganda. Les autorités ougandaises et autres organisations non-gouvernementales citées dans l’affaire avaient là aussi réfuté toute implication.

Articles Populaires