jeudi, décembre 8, 2022
AccueilSPORTIl n’existe pas deux fédérations de judo au Congo

Il n’existe pas deux fédérations de judo au Congo

-

Le ministre des Sports et de la jeunesse Hugues Ngouélondélé a déclaré qu’« il n’existe pas deux fédérations de judo au Congo, mais une et une seule », en réponse au courrier du secrétaire général de la Fédération internationale de judo (FIJ) datant du 1er mars 2022.

Dans cette correspondance, le secrétaire générale de la FIJ propose la reprise de l’Assemblée Générale élective, marquant l’annulation de celle organisée par le Comité de normalisation (ministère des sports) et le Comité national olympique et sportif congolais (CNOSC) le 04 septembre 2021.

Cette assemblée générale élective a suivi celle organisée par le président sortant de la fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fécoju-DA) Marien Ikama le 17 février 2021 et dont les résultats ont été invalidés par le ministère des Sports pour violation des textes en vigueur.

♦Lire aussi : Francis Ata nouveau président de la Fécojuda

C’est dans ce sens que le ministère des Sports conjointement avec le CNOSC ont organisé l’Assemblée générale élective le 04 septembre 2021 qui a abouti à l’élection du nouveau bureau de la Fécoju-DA avec pour président Ata Assiokarah Neyl Francis.

« Le ministère des sports a reconnu les résultats de l’assemblée générale élective dont le bureau de vote était sous la supervision du CNOSC. Il sied de noter que les autorités congolaises n’ont soutenu aucun candidat, mais ont œuvré au respect des textes en vigueur », indique la correspondance (22 juin 2022) du ministre des sports adressée au président de la FIJ.

Le nouveau bureau de la Fécoju-DA a depuis son élection le 04 septembre 2021 organisé de nombreuses activités sur le plan national à savoir la restructuration des ligues, l’implantation de nouvelles ligues, l’organisation des championnats départementaux et la formation des officiels techniques.

« Il n’existe donc pas deux fédérations de judo au Congo, mais une et une seule, délégataire du service public, dont le bureau est issu de l’Assemblée Générale élective du 04 septembre 2021, ayant porté à sa tête Monsieur Ata Assiokarah Neyl Francis », a indiqué Hugues Ngouélondélé.

Pour conclure, il a invité le président de la Fédération internationale de judo de bien vouloir tirer les conséquences des résultats issus de l’Assemblée Générale élective du 04 septembre 2021.

Articles Populaires