dimanche, octobre 17, 2021
AccueilSPORTFécojuself : à quand une sortie de crise ?

Fécojuself : à quand une sortie de crise ?

-

« Les candidats Guy Ngomba Venceslas et René Serge Blanchard Oba sont disqualifiés de la course à la tête de la Fécojuself », c’est ce que l’on peut retenir de la déclaration du collectif des cadres, grands-maîtres, candidats et la majorité des membres du corps électoral des deux parties, rendu public ce dimanche 10 octobre 2021.

René Serge Blanchard OBA et Guy Venceslas Ngomba tous deux candidats à la présidence de la Fédération congolaise de ju-jitsu et self défense (Fécoju-self) sont interdits de postuler aux différents postes de la Fécojuself.

Le manque d’éthique sportive et le non-respect du code moral, trouble et agitation lors des assemblées générales électives sont entre autres les faits qui leurs sont reprochés par le collectif des cadres, grands-maîtres, candidats et la majorité des membres du corps électoral des deux parties .

Après les échecs des assemblées générales organisées par le ministère des Sports et le Comité olympique les 20 novembre, 18 décembre 2020 et 2 septembre 2021, le Comité national olympique et sportif congolais (Cnosc) a décidé le 06 septembre dernier de suspendre l’affiliation de la Fécoju-self à son institution.

Une décision qui a conduit ce collectif à faire une déclaration dans le but de mettre fin aux conflits et de promouvoir les nouveaux cadres.

« Afin de permettre à la Fécoju-self de sortir de la crise, les candidatures éligibles sont celles proposées par le collectif. Les préliminaires seront organisés afin de sortir un bureau d’union fédérale ; il est strictement interdit à toute personne non jujitsuka de faire partie du bureau exécutif fédéra », rapporte la déclaration.

Ce collectif est également chargé de rencontrer les partenaires de la Fécojuself dont le Comité olympique et le ministère des Sports, afin de trouver la solution à la sortie de crise qui dure depuis près de trois ans.

La situation de la Fécoju-self reflète l’état actuel du Sport congolais gangrené de multiples crises intestines (Judo, Athlétisme, Handball, etc.) et de mauvais résultats.

Des crises qui ne sont pas méconnues des autorités congolaises notamment du ministère de tutelle, dont le patron, Hugues Ngouélondélé a récemment été interpellé par la commission éducation de l’assemblée nationale afin de s’expliquer sur les contre-performances des équipes nationales.

Articles Populaires