mercredi, juillet 6, 2022
AccueilPolitiqueÉlections 2022 : Philippe Mvouo appelle les médias au respect des règles...

Élections 2022 : Philippe Mvouo appelle les médias au respect des règles de base du journalisme

-

Ce vendredi 27 mai, le président du Conseil supérieur de la liberté de communication (Cslc), Philippe Mvouo, a attiré l’attention des professionnels des médias nationaux publics et privés sur le traitement de l’information avant, pendant et après les élections législatives et locales de juillets prochains. 

La presse nationale a reçu ce vendredi 27 mai, des directives du Conseil supérieur de la liberté de communication (Cslc), pour la couverture médiatique de la campagne des élections législatives et locales des 4 et 10 juillet prochains. 

Dans son intervention, le régulateur des médias en République du Congo a rappelé les règles de base du journalisme, à savoir, les dispositions morales, éthiques et déontologiques que doivent observer les professionnels des médias pour éviter les dérapages et produire un contenu de qualité. 

Le président du Cslc, Philipp Mvouo a martelé sur la qualité de l’information à diffuser lors des trois (3) périodes de l’élection, à savoir, la période hors électorale qui se situe entre le 1er et le second tour des élections ; la période pré-électorale, soit 30 jours avant l’élection, et la période électorale, qui se trouve 15 jours avant le scrutin. 

« Nous avons la chance d’exercer un métier qui ne se fait pas au hasard des choses, mais un métier qui repose avant tout sur des règles qui se réduisent généralement à deux pôles qui s’appellent l’éthique et la déontologie », a déclaré Philippe Mvouo.  

♦Lire aussi : Présidentielle 2021 : Philippe Mvouo prépare les médias au traitement de l’information

Philipp Mvouo a aussi appelé les journalistes à jouer pleinement leur rôle en ce qui concerne la qualité des discours que devront prononcer les acteurs politiques dans leurs médias.  

« Nous relevons une sécheresse, une aridité dans le discours de nos politiques. Donc au lieu que ces discours élèvent notre conscience patriotique, élèvent la raison, ces discours rabaissent l’homme. On apprend rien, je n’exagère pas, c’est la vérité. Mais quels sont ceux qui sont au milieu qui doivent de tout temps rappeler à ceux-là, que le discours qu’attend le peuple de vous n’est pas celui-là ? Mais c’est vous les journalistes sinon autrement vos médias servent à quoi ? », s’est exprimé le président du Cslc.

En rappel, le Cslc n’est pas à sa première initiative de ce genre à la veille des échéances électorales. 

En septembre 2020, le Cslc avait, lors d’une séance de travail avec les responsables de la presse, préparé les médias au traitement de l’information prélude à l’élection présidentielle du 21 mars 2021. 

Articles Populaires