mercredi, juillet 6, 2022
Accueil+CMTCommuniquéCongo Terminal participe à la célébration de la journée internationale des femmes...

Congo Terminal participe à la célébration de la journée internationale des femmes du secteur maritime

-

Le 19 mai 2022 a été la 1ère édition de la célébration de la journée internationale des femmes du secteur maritime. Celle-ci s’est déroulée à Pointe-Noire en présence de Jean-Marc Thystère Tchicaya, Ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande. Environ 400 participants ont assisté aux différentes tables-rondes et ateliers autour du thème « la place de la femme congolaise dans le secteur maritime » animés par plusieurs femmes dont Ruth Guychelle MBONGO KEYA, opératrice de portique à Congo Terminal.

« Cette journée est l’occasion de rappeler nos engagements pour la parité. Notre implication pour l’autonomisation de la femme passe désormais par identifier, sélectionner et accompagner les femmes du secteur maritime à occuper des postes à responsabilité et améliorer de façon significative la part des femmes aux métiers de la mer » indique Jean-Marc Thysthère Thicaya, ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande.

« Sensibiliser les jeunes filles aux métiers de la mer serait une piste à ne pas négliger si nous souhaitons que la part des femmes dans ce secteur soit croissante. C’est un moyen de combattre les préjugés, faire valoir les talents et créer l’intérêt aux métiers jadis réservés aux hommes » soutient Ruth Guychelle MBONGO KEYA, panéliste et opératrice de portique à Congo Terminal.

Challenges et retours d’expériences ont été les maîtres mots de ces échanges. Les panelistes ont également insisté sur la nécessité pour la femme d’accroître sa présence dans le secteur maritime afin d’accompagner la mise en œuvre des objectifs de l’Organisation maritime internationale (OMI) notamment assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et prévenir la pollution des mers par les navires. Car il y a nécessité pour la femme d’inciter les jeunes filles à découvrir et apprécier les métiers de ce secteur et s’y appliquer sans préjugés ni barrières afin de prendre part au développement économique de son pays mais également à l’épanouissement de l’économie bleue au Congo.

Articles Populaires