dimanche, octobre 17, 2021
AccueilSociétéLa E2C facture de pénalités de retard de 5000 F CFA après...

La E2C facture de pénalités de retard de 5000 F CFA après deux jours fériés consécutifs

-

La pénalité de 5000 francs CFA facturée par la société Energie électrique du Congo (E2C) pour retard de paiement de factures a suscité une vague de colère chez les abonnés ce 15 mai à Brazzaville. L’information a été rapporté par nos confrères de Drtv.

Les journées fériées des 13 et 14 mai ont manifestement tourné au désavantage des abonnés de la société Energie électrique du Congo (E2C). 

Cette dernière ayant fixé son délai de règlement des factures au 14 mai, journée décrétée chômée par le gouvernement, n’a pas voulu entendre raison de ses clients, qui affirmaient ne pas avoir pu régler à temps leurs dû à la société d’énergie suite à cette décision rendue publique tardivement par les autorités.

♦ Lire aussi : La journée du vendredi 14 mai 2021 déclarée chômée et payée

La E2C a tout bonnement décidé de facturer un montant supplémentaire de 5000 francs CFA à chacun de ses clients retardataires, en guise de pénalité de retard.

Les agences de la E2C Libanga Ya Talo dans l’arrondissement 6 Talangaï, Total et Kinsoundi dans le 1er arrondissement Makélékélé et l’agence centrale au Centre ville, qui ont été prises d’assaut par les clients le 15 mai ont été témoins du ras-le-bol de ces derniers suite à cette initiative. 

La journée du 13 était férié, la journée du 14 avait été déclaré chômé et payé. Malheureusement, aujourd’hui, lorsque nous sommes arrivés, nous avons payé la facture du courant, nous avons constaté qu’il y a une pénalité de 5 000 comme motif que le 14, nous n’avions pas payé la facture du courant, s’indigne un consommateur.

♦ Lire aussi : La E2C lance les travaux d’investigation pour détecter les causes de délestages à Pointe-Noire.

Face aux exigences de la société, plusieurs clients ont été contraint de payer la pénalité réclamée par la E2C rapporte notre confrère. Un manque d’indulgence surprenant de la part d’une entreprise qui a beaucoup à se faire pardonner au vu des délestages intempestifs enregistrés ces dernières semaines à Brazzaville et Pointe-Noire notamment.

Le Drtv qui a tenté de rentrer en contact avec des responsables de la E2C a rencontré un refus de ces derniers de se prêter au micro des journalistes. 

Articles Populaires