mardi, novembre 29, 2022
AccueilFaits DiversDes personnes ont élu domicile dans un cimetière public à Brazzaville

Des personnes ont élu domicile dans un cimetière public à Brazzaville

-

Les occupants anarchiques des tombes du cimetière public dItatolo, dans le neuvième arrondissement de Brazzaville, Djiri ont été sommés de déguerpir par le maire de la ville de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba. 

Plusieurs tombes du cimetière municipal d’Itatolo de Brazzaville, notamment derrière le cimetière Bouka, ont été profanées par des individus. Ces derniers ont transformé des tombes en habitations et y ont élu domicile. 

Le maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba est descendu sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Le constat est préoccupant, ces occupants ont fait des branchements pirates d’eau et d’électricité dans les tombes et le site est menacé par l’érosion. 

Le maire a fermement condamné ces intrusions, il a instruit l’administrateur-maire d’arrondissement et les forces de l’ordre au déguerpissement de ces individus dans un délai d’un mois pour prévenir le risque d’une éventuelle catastrophe.  

Cette érosion progresse, elle va arriver ici et va emporter ces maisons-là. Prenons le devant, demandons leur de partir dici pour éviter des catastrophes surtout humaines, parce que si ça arrive une nuit ici, cest tout le monde qui est parti surtout quils sont dans une situation illégale, ils sont venus occuper le cimetière, ils ont profané les tombes”, a-t-il déclaré.  

Dieudonné Bantsimba a également demandé à la société Energie électrique du Congo (E²C) et à La Congolaise des eaux (LCDE) de procéder à la destruction de ces branchements pirates. 

Notons que le cimetière d’Itatolo a été fermé au public depuis plusieurs années. Il est depuis lors confronté à des problèmes d’insalubrité.

Articles Populaires