mercredi, octobre 27, 2021
AccueilEconomieDes mesures d'accompagnement des entreprises congolaises

Des mesures d’accompagnement des entreprises congolaises

-

Le gouvernement de la République vient de prendre via le ministère délégué au Budget une série de mesures d’accompagnement visant à assouplir le climat économique plombé par le covid-19. 

Pour lutter contre les effets économiques du Covid-19, les entreprises locales peuvent désormais compter sur le chapelet de mesures contenues dans la circulaire du ministère délégué au Budget qui prévoit des assouplissements sur le plan douanier, le plan fiscal ainsi que le plan financier.

En matière douanière, le gouvernement a décidé la facilitation et l’accélération des procédures de dédouanement des marchandises, plus particulièrement les produits pharmaceutiques, le matériel médical et les produits alimentaires de premières nécessités.  Aussi, la non application des frais d’inspection et la suspension des contrôles douaniers pendant une période de trois mois à compter de mars 2020 avec la possibilité de prolongation après évaluation de la situation d’urgence sanitaire.

Au plan fiscal, il est prévu entre autres mesures la suspension pendant 3 mois à compter du mois d’avril 2020 de tous les contrôles initiés dans les entreprises par les administrations publiques (l’IGF et IGE), ainsi que ceux initiés par les organes relevant des collectivités locales. Par contre, la mesure ne s’applique pas aux contrôles liés à la lutte contre la vie chère et à la sécurité.

Il est aussi prévu un aménagement des obligations fiscales telles que la suspension des contrôles fiscaux en cours, l’extension du délai de déclaration des états financiers des entreprises et le délai de déclaration et paiement des impôts et taxes à échéance mensuelle.

La mise en place d’un mécanisme de garantie en vue de soutenir les entreprises en difficulté, pour les besoins de trésorerie dans le cadre de leur engagement vis-à-vis du système bancaire est la principale mesure financière de la circulaire.

C’est dire que les chefs d’entreprises et autres opérateurs économiques exerçant en République du Congo accèdent à l’une de leur aspiration la plus pressante. Eux qui par le canal de la principale union patronale congolaise avaient transmis des propositions  Gilbert Ondongo président de la Task Force.

Articles Populaires