jeudi, septembre 23, 2021
AccueilEconomieDes investisseurs italiens visitent la ZES de Pointe-Noire

Des investisseurs italiens visitent la ZES de Pointe-Noire

-

La ministre de l’Economie Forestière Rosalie Matondo et le directeur général des Zones Économiques Spéciales (ZES), Roch Eteka, ont mené une délégation d’hommes d’affaires italiens sur le site de la zone économique spéciale de Pointe-Noire ce mercredi 17 février 2021.

La visite avait pour objectif de présenter le potentiel du secteur forestier congolais, mais surtout, la multitude d’opportunités garanties par ledit secteur grâce notamment aux Zones économiques spéciales. Une démarche en phase avec la nouvelle réglementation forestière du 8 juillet 2020, qui ambitionne un partage de production entre l’état et les investisseurs, une transformation intégrale du bois sur le territoire national entre autres.

Giovanni Rubini, président directeur général de Renco Spa, était convié à cette excursion, il était accompagné de Dei Tos Patrizio, PDG de Labor Legno and Itlas, leader italien de la production de parquets et de revêtements de sol, qui devrait accompagner l’investisseur italien si le projet de création d’une installation industrielle sur ce site venait à se matérialiser. 

La Zone économique spéciale de Pointe-Noire offre un cadre favorable aux développement des activités industrielles, a indiqué Roch Eteka. « Segmentée en différentes industries, lourdes, légères, industrie de services, l’immobilier, elle est située à proximité du port autonome de Pointe-Noire, ce qui offre des facilités dans la gestion de la logistique », a-t-il précisé 

En plus de ces atouts géographiques, le DG des ZES a énuméré les différents avantages, fiscaux, douaniers, sociaux,… auxquels peuvent prétendre les entreprises installées dans ces zones dites hors droit commun. 

Des arguments qui ont su convaincre les investisseurs italiens, qui ne sollicitent désormais que du temps pour revoir les aspects contractuels avant de revenir vers les autorités compétentes avec des propositions concrètes. « Je pense que nous sommes des partenaires capables, et nous sommes prêts pour réaliser ce projet », a conclu Giovanni Rubini. 

La visite s’est poursuivie au port autonome de Pointe-Noire, lieu hautement stratégique,   pour ces investisseurs, les capacités logistiques et les perspectives de développement qui leurs ont été présentées devraient davantage orienter la décision finale des investisseurs.   

Articles Populaires