mercredi, septembre 28, 2022
AccueilEconomieDes administrations publiques suspendent les retraités pour laisser la place aux jeunes

Des administrations publiques suspendent les retraités pour laisser la place aux jeunes

-

Ce début d’année, les ministres des Finances et des Transports ont vertement condamné l’utilisation des agents retraités au sein de leurs différents services en dépit du renouvellement de leur personnel. Ces deux administrations publiques prônent le turn-over pour favoriser l’insertion professionnelle de la jeunesse congolaise. 

Le gouvernement de la République via les ministres des Finances Rigobert Roger Andely et son collègue des Transports, Jean-Marc Thystère Tchicaya ont tour à tour lancé une réforme administrative au sein de leur département respectif ce début de mois. 

Cette réforme, qui a démarré au sein du ministre des Finances et du Budget le 11 janvier, consiste à faire cesser les activités des fonctionnaires en âge d’aller à la retraite qui continuent de travailler en dépit de leur notification de mise à la retraite.

Certains agents du ministère des Transports, ayant déjà fait valoir leurs droits à la retraite, occupent toujours les postes ou restent en faction au-delà de la date fixée par la réglementation en vigueur… Cette pratique ne permet pas le renouvellement de notre personnel ainsi l’insertion de la jeunesse est proscrite”, a écrit le ministère des Transports. 

♦Lire aussi : Le ministère des finances mise sur la formation des jeunes pour remplacer ses retraités

Les autorités congolaises voient derrière la cessation de service de cette catégorie d’agents, une opportunité d’emploi offerte aux jeunes congolais. Le ministère des Transports a clairement affiché sa volonté de se séparer de tous retraités encore en fonction dans ses services.    

Je vous saurais gré de me faire parvenir, sans délai, des candidatures des agents devant assurer les intérims de ceux ayant déjà reçu leurs préavis de mise à la retraite. Aucune dérogation ne sera accordée à cette instruction et je tiens à la stricte application de la présente note circulaire”, a-t-il déclaré.

Le 02 novembre, le ministre des Finances, Roger Rigobert Andely, avait invité ses collègues à former les jeunes pour assurer le relais après le départ des anciens.  

Quand je prends l’exemple de mon propre département, le nombre de jeunes est extrêmement important, c’est le moment de leur donner leur chance de pouvoir travailler”, avait-il alors indiqué.

Plusieurs administrations publiques congolaises emploient des personnes retraitées sous prétexte de leurs expériences, du manque de campagne de recrutement au sein de la fonction publique… Cette pratique ne permet pas aux jeunes de découvrir les réalités professionnelles malgré leurs diplômes et connaissances. 

Une pratique qui avait suscité le ras-le-bol des jeunes évoluant au sein de la direction générale du Budget qui avaient barricadé les accès aux bureaux de certains cadres retraités. 

Articles Populaires