mercredi, septembre 22, 2021
AccueilSociétéCRF : nouveau sit-in des retraités dès ce 29 avril pour le...

CRF : nouveau sit-in des retraités dès ce 29 avril pour le paiement de 32 mois d’arriérés de pensions

-

Les membres de l’Union pour la défense des intérêts des retraités de la Caisse de Retraite des fonctionnaires civils et militaires (UDIR/CRF) ont lancé un appel au sit-in à compter de ce jeudi 29 avril sur l’ensemble du territoire national. Ils revendiquent le paiement total de 32 mois d’arriérés de pensions sur la période allant de 2016 à avril 2021. 

Un mouvement d’humeur sera observé tous les jeudis devant les locaux de la Caisse de Retraite des fonctionnaires civils et militaires (CRF) à travers tout le pays à partir de ce 29 avril. C’est ce qu’a annoncé, l’Union pour la défense des intérêts des retraités de la Caisse de Retraite des fonctionnaires civils et militaires (UDIR/CRF), ce début de semaine.  

« L’UDIR/CRF lance un appel à tous les retraités relevant de la CRF qu’un sit-in sera organisé tous les jeudis à compter du 29 avril 2021 à 11h devant la direction de la CRF, pour tous ceux de Brazzaville; et devant la direction départementale de la CRF du lieu de résidence pour ceux de l’intérieur du pays afin que, soient résolues avec respect les préoccupations qui touchent les retraités de la CRF », a déclaré Apollinaire Koutsila, secrétaire des Relations extérieures de l’UDIR/CRF. 

Ils réclament l’apurement de la dette de 32 mois d’arriérés de pensions de retraite, qui leur est due par l’Etat congolais depuis cinq ans.

« Entre 2016 et avril 2021, correspondant au mandat du président de la République qui vient de se terminer, les retraités relevant de la CRF ont totalisé 32 mois de pensions impayées sur 60 mois du mandat présidentiel dans l’indifférence totale du gouvernement de la République», a renchéri Apollinaire Koutsila.

Une situation difficile pour ces anciens travailleurs, à en croire Eugène Bakoula, président de l’UDIR/CRF, qui y voit une forme de moquerie. « Le gouvernement se moque de nous, 32 mois de pensions impayées, il y a des décès, des maladies. Tous les jours, il y a des gens qui meurent », s’indigne-t-il. 

Profitant de cette sortie médiatique, les participants ont également plaidé en faveur du paiement régulier des pensions de retraite en vue de l’amélioration de leur situation sociale.

Articles Populaires