vendredi, avril 16, 2021
Accueil Société Covid-19 : les rites funéraires seront soumis à de nouvelles restrictions

Covid-19 : les rites funéraires seront soumis à de nouvelles restrictions

-

La Coordination nationale de gestion de la pandémie à Coronavirus Covid-19 a recommandé au Conseil des ministres différentes mesures d’encadrement des rites mortuaires. Des actions destinées à agir efficacement contre la propagation du virus lors des cérémonies mortuaires. 

La 8e réunion de la Coordination nationale de ce mardi 11 août, a une nouvelle fois été l’occasion donnée aux participants de statuer sur la question de la gestion de la crise sanitaire de Coronavirus Covid-19.

A ce sujet, les ministères en charge de l’Intérieur et de la Défense nationale ont identifié des lieux de rassemblement et de forte fréquentation susceptibles de favoriser la transmission du virus. 

« Les marchés domaniaux, les lieux abritant les veillées mortuaires, les morgues municipales, les voie et espaces publics, les établissements, ouverts ou fermés, recevant du public » ont notamment été identifiés par les autorités qui envisagent d’y mener des actions fortes afin d’y faire respecter les mesures de distanciation sociale. 

Les lieux abritant les veillées mortuaires et les morgues municipales, considérés comme favorable à la promiscuité sont directement visées par la mesure. Les autorités entendent désormais restreindre à dix (10) le nombre des membres d’une famille appelés à participer à la levée du corps, à la morgue, d’un parent décédé, en voie d’inhumation, mais également, limiter le nombre de corps à inhumer par jour. 

La Coordination nationale qui a fait le constat que « partout où la prévention n’est pas mise en place avec rigueur, la maladie gagne du terrain » entend faire respecter ces nouvelles mesures, ainsi que les mesures complémentaires à venir. Pour cela elle compte sur une plus grande implications des forces de l’ordre pour faire appliquer les mesures prévention.

Rappelons que depuis la propagation du Coronavirus sur le sol congolais, les autorités compétentes avaient décidé de la célébration, dans la plus stricte intimité, de tous les événements familiaux. 

Articles Populaires