mercredi, septembre 22, 2021
AccueilSociétéCovid-19 : déploiement mitigé du plan national de vaccination

Covid-19 : déploiement mitigé du plan national de vaccination

-

La vaccination constitue l’unique espoir dans la lutte contre le coronavirus Covid-19 à ce jour. Le Congo à l’instar des autres pays africains ne bénéficie que d’un accès très faible à cette solution sanitaire, ce, malgré le plaidoyer des plus hautes institutions internationales en faveur de la réduction de ce fossé sanitaire.

Le dernier rapport de la Task Force à la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 met en évidence les difficultés rencontrées par la République du Congo dans le déploiement de son plan national de vaccination contre la Covid-19, débuté le 25 mars 2021. 

A ce jour, seuls 24 sites de vaccination sur 453 attendus sont ouverts dans 3 des 12 départements. Un total de 403 200 doses de vaccins (381 200 Sinopharm et 22 000 Sputnik V) ont été reçues par les autorités congolaises, quand les besoins en vaccins sont estimés à 6 267 302 doses.

Le nombre de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin est 42 421, seuls 19 524 personnes ont reçu une deuxième dose. L’immunité collective visée par les autorités congolaises étant fixée à au moins 60% de la population totale, se sont 3 468 906 personnes qui devront être vaccinées. 

Au rythme où vont les choses, difficile de croire à une atteinte de cet objectif avant la fin du premier semestre de 2022, délai fixé par les autorités congolaises. D’autant que l’approvisionnement en vaccin dépend de facteurs exogènes multiples, en témoigne la tension dans l’acquisition des vaccins suscitée par la crise épidémiologique en Inde.

Une situation qui a entraîné une rupture de stock de doses du vaccin Sputnik V, plusieurs patients ayant reçu la première dose sont désormais contraints d’attendre l’arrivée d’un lot de vaccins correspondant à la seconde dose. Selon le Comité des experts, les délais d’attente peuvent aller jusqu’à 60 jours. 

♦ Lire aussi : Covid-19 : “l’épidémie est sous contrôle” en République du Congo.

D’autre part, les doses de vaccins attendues dans le cadre des initiatives internationales n’ont toujours pas été mises à disposition des autorités congolaises.

Le compte-rendu de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie du coronavirus Covid-19 affirme toutefois qu’au Congo, l’épidémie est sous contrôle, le nombre de cas positifs et de décès étant en baisse depuis les 4 dernières semaines. Il note cependant, l’apparition et la menace sous-régionale de nouveaux variants. Le variant britannique aurait été retrouvé chez cinq patients congolais.

Articles Populaires