vendredi, avril 16, 2021
Accueil Faits Divers Congo - Brazzaville : interpellée pour une vidéo postée sur Tik Tok

Congo – Brazzaville : interpellée pour une vidéo postée sur Tik Tok

-

“Magentanz”, une jeune “Tik Tokeuse” congolaise, aurait été interpellée ce lundi 15 mars 2021 pour une vidéo postée sur le réseau social Tik Tok. 

En uniforme des forces armées congolaises, et portant l’insigne de colonel sur ses épaules, la jeune dame se mettait en scène dans une vidéo à travers laquelle elle demandait à ses abonnés de la « saluer avec respect” tout en esquissant le salut militaire.

Un acte qui constitue un manquement envers l’autorité publique selon le Code pénal congolais, qui le définit comme une usurpation de titre. L’article 259 dispose que “toute personne qui aura publiquement porté un costume, un uniforme ou une décoration qui ne lui appartiendrait pas, sera punie d’un emprisonnement de six mois à deux ans.” 

Pour plusieurs internautes ayant réagi à cette information, la mesure est “totalement disproportionnée”. “Une simple vidéo postée sur le net pour s’amuser ne devrait pas entraîner ce genre de sanctions”, peut-on lire dans les commentaires. 

Pourtant, il est à souligner que les réseaux sociaux, bien que virtuels, constituent un espace public désormais réglementé par le législateur congolais. 

La loi portant lutte contre la cybercriminalité du 5 juin 2020 sanctionne toutes infractions commises par mise à disposition du public ou d’une catégorie de public, par un procédé de communications électroniques

♦ Lire aussi : Le Congo s’aligne à la Convention de l’UA sur la sécurisation du cyberespace

Cette mésaventure devrait donc interpeller les jeunes, les parents, et l’ensemble de la société sur les risques et dangers qui accompagnent l’usage des réseaux sociaux. Loin d’être des zones de non-droit, ces espaces d’expression sont un prolongement de la réalité, où il ne faut pas poser des actes que l’on ne pourrait poser dans la “vraie vie”.  

♦ Lire aussi : Il arnaque sur Facebook en se faisant passer pour une autorité

Selon le Troubadour de Brazzaville qui rapporte cette information, l’oncle de la jeune fille, militaire et propriétaire de l’uniforme utilisée dans la mise en scène serait également sous le coup d’une procédure disciplinaire.

Articles Populaires